Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BIC

BB - FR0000120966 SRD PEA PEA-PME
51.950 € -1.05 % Temps réel Euronext Paris

Bic : Auteur d'un premier trimestre supérieur aux attentes, Bic s'envole à un plus haut annuel en Bourse

mercredi 27 avril 2022 à 11h00
Bic signe un nouveau plus haut annuel après un premier trimestre supérieur aux attentes

(BFM Bourse) - Le fabricant de stylos, de rasoirs et briquets a réalisé un très bon début d’année avec un chiffre d'affaires trimestriel supérieur à ses attentes. Compte tenu de cette performance, Bic relève légèrement ses prévisions de croissance pour l'année en cours, malgré les multiples vents contraires pointant à l'horizon. Le titre signe la plus forte hausse du SRD mercredi et un nouveau plus haut annuel.

Les récents soubresauts géopolitiques n'éteignent pas le dynamisme du groupe français septuagénaire. Bien au contraire... Bic rehausse légèrement ses prévisions de croissance pour 2022 dans le sillage de ventes supérieures à ses attentes. Le titre du géant des stylos, rasoirs et briquets pointe en hausse de 7,17% à 53,50 euros vers 12h45, pour signer au passage un nouveau sommet annuel. L'activité commerciale de Bic reste bien orientée en ce début d'année avec un chiffre d’affaires en forte hausse dans chacune de ses trois divisions.

Une croissance en forte hausse dans les 3 divisions du groupe

L'activité briquets (" Flame For Life") aux Etats-Unis a en effet contribué à hauteur de 37% à la croissance du chiffre d’affaires total de Bic à base comparable. De son côté, la division Human Expression (stylos, NDLR) a profité d'une très bonne rentrée scolaire au Brésil. La division Blade Excellence, autrement dit les rasoirs, a contribué à la performance à la faveur d'un fort intérêt des consommateurs pour "les produits à forte valeur ajoutée" commercialisés par Bic.

Le groupe basé à Clichy a souhaité mettre l’innovation au cœur de son plan stratégique Horizon . Successeur du plan de transformation BIC 2022-Invent the Future, Horizon est axé sur un ensemble d’initiatives destinées à assurer à Bic "une croissance durable et rentable à long-terme."

Au total, les revenus de Bic ont progressé de 20,4% à taux de change constants et de 18,8 % à base comparable sur le trimestre, pour ressortir à 515,7 millions d'euros contre 411 millions d'euros, l'an dernier pareille époque. Le résultat d'exploitation ajusté progresse de son côté de 68%, à 102 millions d'euros. La marge opérationnelle s'apprécie à 19,8% contre 14,7% un an plus tôt, portée par la "croissance du chiffre d'affaires, compensant largement hausse des dépenses de fret et de distribution ainsi que de soutien à la marque."

Le bénéfice net par action ajusté bondit de 66,7% pour ressortir à 1,6 euro après 0,96 euro au 1er trimestre 2021.

Un objectif de croissance 2022 en haut de la fourchette

Bic tient donc le cap, fort d'une performance supérieure à ses attentes au premier trimestre. Le groupe prévoit désormais un objectif de croissance du chiffre d'affaires 2022 à taux de change constants dans le haut de la fourchette comprise entre 7% et 9%. "La récente accélération de l'inflation des coûts devrait avoir un impact négatif sur les marges d'exploitation" prévient le groupe, qui a toutefois déjà pris "les mesures nécessaires afin de limiter" les répercussions sur ses résultats.

Pour l’exercice 2022, et sur la base des hypothèses actuelles de marché, Bic estime à environ 100 millions d'euros l'impact des pressions inflationnistes sur le résultat d’exploitation ajusté. "Cet impact négatif devrait être plus que compensé par la hausse des volumes et des ajustements de prix" rassure Bic.

Les nouvelles prévisions intègrent également une augmentation en valeur absolue du résultat d'exploitation ajusté 2022 "grâce à la hausse des volumes et à un impact favorable des prix." Bic maintient son objectif d'un free cash flow de plus de 200 millions d'euros.

Bic a profité de cette publication pour faire un point sur ses activités en Russie et en Ukraine. Le groupe ne fabrique de produits ni ne s'approvisionne en matières premières dans aucun de ces deux pays. Fin 2021, ils représentaient conjointement 2,4% du chiffre d’affaires total du groupe (1,8% en Russie et 0,6% en Ukraine). À ce titre, une dépréciation d'actifs de 3 millions d'euros a été passée dans les comptes pour refléter la situation en Ukraine.

Sabrina Sadgui

©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BIC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.50 % vs +21.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat