Bourse > Alcoa > Alcoa : Comptes trimestriels jugés rassurants
ALCOAALCOA AA - US0138171014AA - US0138171014
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Alcoa : Comptes trimestriels jugés rassurants

tradingsat

(CercleFinance.com) - Premier groupe américain à se livrer à l'exercice, l'aluminier Alcoa a fait état hier soir, au titre de son 1er trimestre (T1) 2012, d'un résultat net des opérations poursuivies en baisse de 10,5% à 94 millions de dollars, soit 0,09 dollar par titre contre 0,10 dollar au T1 2011. Hors éléments exceptionnels, les profits seraient restés parfaitement stables à 0,10 dollar par action, alors que le consensus tablait sur une légère perte de l'ordre de quatre cents par titre.

Sur la période, le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 0,8% à 5,96 milliards de dollars contre six milliards un an plus tôt, et ce 'malgré une baisse de 9% des prix réalisés de l'aluminium sur la période'. Le prix du métal a effectivement 10% environ sur les marchés depuis un an. Là encore, le consensus tablait sur des ventes inférieures, vers 5,75 milliards de dollars.

De plus, les prévisions de croissance précédemment formulées au titre de 2012 pour le segment aéronautique ont été relevées de trois points de pourcentage et passent à +13/+14%, contre de +10/+11% précédemment. Celle de l'automobile sont attendues en hausse de 3 à 7%.

Cependant, la demande d'aluminium mondiale est toujours attendue en hausse de 7% cette année après +10% en 2011, le marché devant toujours se caractériser par un déficit.

Le groupe métallurgique rappelle qu'il a réduit sa capacité de raffinage d'alumine de 390.000 tonnes 'afin d'améliorer sa situation concurrentielle'. Il rappelle qu'il avait subi une perte de 193 millions de dollars (- 0,18 dollar par titre) au T4 2011.

Klaus Kleinfeld, le directeur général, estime les comptes ont profité des efforts de productivité, d'une hausse des prix réalisés en fin de période mais aussi 'd'une stabilisation des marchés' où Alcoa intervient.

Il souligne que le groupe poursuit sa stratégie 'agressive' d'abaissement de son point mort. 'La situation économique demeure difficile, mais nous avançons maintenant mieux préparés que jamais', a déclaré M. Kleinfeld.

Chez Aurel BGC, les analystes commentent ainsi ces premiers comptes trimestriels US : “le discours de l'entreprise est positif face aux récentes inquiétudes des investisseurs. L'activité en Chine ne 's'effondre' pas, même si elle est moins forte qu'anticipé au début d'année. De plus, l'économie américaine compense cette déception. Les anticipations sur la croissance mondiale ne sont donc pas révisées à la baisse pour 2012.”

Même son de cloche pour Arnaud Poutier, d'IG Markets, qui juge cette publication “rassurante et de bon augure”.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI