Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Avec le coronavirus, l'indice de la peur sur les marchés boursiers s'envole

dimanche 1 mars 2020 à 07h30
Le grand retour de la volatilité sur les marchés

(BFM Bourse) - La planète finance est gagnée par la panique, comme en témoigne l'explosion du VIX -dit "l'indice de la peur"- qui a bondi vendredi à un niveau plus observé depuis la crise des "subprime" en 2008.

Comment savoir si les investisseurs s'inquiètent pour la santé de l'économie mondiale? Une manière simple est de regarder les fluctuations du bien nommé "indice de la peur". À 49,10 points (+25,38%) vendredi à 16h30, le VIX (pour "Volatiltily Index") atteint un sommet depuis le 1er décembre 2008 et la crise des "subprimes". Signe de l'extrême nervosité qui règne sur les marchés depuis le début de la semaine, l'indice (calculé via l’évolution de la composante volatilité des options d'achat et de vente sur les échéances proches du S&P 500) a bondi de 187% depuis lundi.

Plus que la nervosité, pour Nicolas Chéron, responsable de la recherche marché pour le courtier Binck.fr, "la peur est de retour". Une peur provoquée par l'épidémie de coronavirus dont le dernier bilan fait état de 83.800 personnes contaminées à travers une cinquantaine de pays, pour 2.867 décès. En début d'après-midi vendredi, l'OMS a d'ailleurs élevé la menace internationale à "très élevée".

Seulement 5 fois depuis 1990

Les "bouffées de chaleur" pour reprendre les termes des experts de Mirabaud Securities qu'a connu le VIX cette semaine sont d'autant plus remarquables que l'indice qui mesure le niveau de peur sur les marchés n'avait auparavant dépassé le seuil des 40 points que 4 fois depuis sa création par le CBOE (Bourse de Chicago) en 1990.

En octobre 1998 lors de l'effondrement des marchés russes (à 49,5 points) puis en 2001 après les attentats du World Trade Center (à 49 points), en 2002 avec le scandale Enron (à 45 points) et donc en 2008, à l'occasion de la crise des subprimes lors de laquelle le VIX a atteint son sommet historique à 80 points. Même lors du krach chinois de 2015 où la Bourse de Shanghai avait perdu un tiers de sa valeur en un mois, le VIX n'avait pas autant réagi.

Un tournant pour les investisseurs

À noter que si le VIX a presque triplé depuis lundi, le VXN -l'équivalent du VIX pour le Nasdaq- n'est pas en reste. À 46,85 points peu avant 17h30 vendredi, il s'envole de 113% sur la semaine et évolue à un sommet depuis 2008 lui aussi. Avec une volatilité à ce niveau-là, "le marché peut aller très vite dans un sens comme dans l'autre" prévient Nicolas Chéron.

Les produits de Bourse à partir duquel le VIX est calculé valorisent, de par leur fait que ce sont des contrats optionnels, les incertitudes liées au climat de craintes ou de complaisance des marchés à l'égard du risque. Or, si l'atonie de l'indice de la peur au cours des dernières années tend à prouver que les investisseurs pouvaient se sentir invincibles dans des marchés qui ont connu le plus long "bull market" de l'histoire, ce n'est clairement plus le cas aujourd'hui.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +38.02 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat