Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Rebond de marchés : Le triptyque à surveiller

lundi 2 novembre 2020 à 14h18
Alexandre Baradez

Alexandre Baradez Responsable des analyses marchés pour le groupe IG

Diplômé de l'ESCE en 2003, il a d'abord évolué plusieurs années chez BNP Paribas, puis au sein de la Banque Robeco. En 2009, Alexandre Baradez entre chez Saxo Banque en tant que "sales trader". Son expérience des marchés financiers et plus particulièrement des devises l'amène rapidement à …

(BFM Bourse) - Christine Lagarde a récemment donné une description de la situation économique en zone euro telle que les marchés l'attendaient : rebond au troisième trimestre mais des données économiques récentes qui pointent vers un ralentissement significatif de l’activité au quatrième trimestre, avec une incertitude qui continue de peser sur l’investissement.

La présidente de la Banque Centrale Européenne a également ajouté que l’inflation globale allait rester négative jusqu’à début 2021 ajoutant donc que le conseil des gouverneurs était d’accord pour prendre des mesures et "recalibrer" la politique monétaire en décembre avec un passage en revue des instruments ("recalibration will look at all instruments").

On sait que la BCE regarde l’évolution du prix des matières premières pour anticiper la trajectoire des prix et qu’elle regarde également les anticipations d’inflation (via les swaps d’inflation 5Y/5Y). Un constat est frappant : lorsqu’on superpose une courbe de l’évolution des anticipations d’inflation en zone euro avec un courbe d’un indice composite de matières premières (Bloomberg Commodity Index par exemple), la corrélation est excellente, les deux courbes s’épousent presque parfaitement.

Donc pour que les anticipations d’inflation se redressent en zone euro, il faudra un rebond mondial du prix des matières premières en plus des différentes mesures prises par l’institution monétaire. Sachant toutefois que si la BCE prend des mesures supplémentaires, cela permettra aussi d’améliorer le degré de confiance dans la reprise économique, notamment si les données sanitaires s’améliorent en même temps. Et donc si la confiance globale s’améliore cela aura un impact positif sur la trajectoire du prix des matières premières.

Si on ajoute une courbe supplémentaire, celle de l’indice actions Stoxx600 Europe, on remarque ces derniers trimestres que cet indice, bien représentatif des actions de la zone euro, suit également la trajectoire des anticipations d’inflation.

Donc pour commencer à devenir plus optimiste sur la trajectoire des indices actions en zone euro, il faudrait assister à un redressement des anticipations d’inflation en zone euro sur fond de redressement des indices de matières premières, pendant quelques semaines, et seulement alors nous pourrions considérer que le plus dur est derrière nous.

©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat