Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Indice britannique FTSE100 : Retard à l'allumage mais vrai potentiel ?

mercredi 31 mars 2021 à 15h58
Alexandre Baradez

Alexandre Baradez Responsable des analyses marchés pour le groupe IG

Diplômé de l'ESCE en 2003, il a d'abord évolué plusieurs années chez BNP Paribas, puis au sein de la Banque Robeco. En 2009, Alexandre Baradez entre chez Saxo Banque en tant que "sales trader". Son expérience des marchés financiers et plus particulièrement des devises l'amène rapidement à …

(BFM Bourse) - Contrairement à ses homologues français, allemand ou américains, l’indice de référence britannique, le FTSE100, n’a toujours pas réussi à revenir sur ses niveaux pré-Covid19 et évolue encore 11% en-deçà. Qu'on considère l’indice hors dividendes ou dividendes inclus, il lui reste encore pas mal de chemin à parcourir pour laisser derrière lui le choc de la crise sanitaire.

Et cette situation pourrait devenir une opportunité. La sous-performance de l’indice "Footsie" peut s’expliquer par un mix de plusieurs éléments : crise sanitaire, tensions commerciales et politiques avant et toujours après le Brexit ainsi qu’une forte remontée de la livre ces derniers mois qui a pu mécaniquement freiner l'appétit pour les actifs britanniques.

Comme pour la plupart des indices actions de grosses capitalisations, les entreprises cotées britanniques sont exposées à l'économie locale mais surtout internationale. Or sur ce plan, la reprise de l’activité en Chine et aux Etats-Unis est favorable à l’indice de la Bourse de Londres, mais son exposition à l’Europe peut le desservir alors que la plupart des pays appliquent encore des mesures sanitaires fortes.

Sur le plan domestique, la situation s’est très nettement améliorée sur le front sanitaire avec la fin de mesures strictes et une réouverture progressive de l’économie. Les derniers indices PMI (indicateurs avancés) publiés en mars ont très largement surpris à la hausse : le PMI Services s’est affiché à 56,8 contre un consensus de 51 ce qui traduit une forte amélioration du sentiment en l’espace de quelques semaines, alors même que l’activité dans les services est la plus sensible aux restrictions sanitaires.

Même bonne surprise avec le PMI Manufacturier ressorti à 57,9 contre un consensus de 55. On rappelle qu’un indice PMI au-dessus de 50 traduit une expansion de l’activité. L’amélioration du contexte sanitaire et les bons indicateurs avancés publiés ce mois-ci offrent des perspectives plutôt satisfaisantes.

Restent les tensions politiques persistantes avec l’Europe sur les questions commerciales (voire sanitaires avec l'épisode AstraZeneca…). Cela pourrait constituer un frein encore quelques temps mais un front commun semble de dessiner avec l’Europe et les Etats-Unis sur les questions commerciales vis-à-vis de la Chine. Peut-être de quoi aplanir un peu les aspérités post-Brexit…

En termes de valorisation, le FTSE100 n’est pas un indice "cher" : il se paie 19 fois les bénéfices contre 23 fois pour le DAX ou encore 25 fois pour le CAC40. D’un point de vue graphique l’indice continue de consolider sous les 6900 points touchés en début d’année. Un retour sur cette résistance après la phase de consolidation actuelle ouvrirait la voie à une extension haussière vers 7400 points d’abord, puis à un retour sur les sommets historiques du FTSE 100.

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.70 % vs +25.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat