Bourse > Vivendi > Vivendi : Pour Natixis, un rapprochement entre Canal+ et beIN Sports est crédible
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.885 € +6.48 % Temps réel Euronext Paris
17.850 €Ouverture : +5.80 %Perf Ouverture : 18.960 €+ Haut : 17.850 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 8 665 620Volume : +0.67 %Capi échangé : 24 298 M€Capi. :

Vivendi : Pour Natixis, un rapprochement entre Canal+ et beIN Sports est crédible

(Tradingsat.com) - La perte des droits de la Premier League continue d’agiter le monde des médias et les… analystes. Dans une étude, Natixis pose la question d’un rapprochement entre beIN Sports et Canal Plus. Pour le courtier, ce scénario semble crédible car d’ici à 2018, Canal Plus a dorénavant peu d’opportunités pour renforcer son exposition au football et donc aux contenus premiums.

Une opération qui serait en revanche coûteuse à court terme en raison des pertes importantes de la filiale du groupe qatari Al Jazeera (environ 250 millions d’euros par an), mais pertinente pour réaffirmer son leadership dans le sport, « ce qui est une des conditions de la création de valeur dans le domaine de la TV payante premium. »

Ce rapprochement permettrait alors à vivendi de revoir la structure de son offre et de s’inspirer du modèle de la chaîne britannique Sky avec « un bouquet de base (près de 28 euros pour Sky), une chaîne premium sport (entre 25 et 35 euros) et une chaîne cinéma/séries (entre 12 et 24 euros). », souligne les analystes de Natixis. Une hypothèse tout de même difficile au vu de la structure de coût de la chaîne cryptée. En effet, sur la base d’un prix de 30 euros par mois, cette chaîne dédiée au sport atteindrait un point mort autour de 5,7 millions d’abonnés, soit autant que Canal Plus aujourd'hui.

Toutefois, cela « constituerait un produit d’appel essentiel pour recruter des abonnés à ses deux autres offres : de base (multichaînes) et de cinéma/séries. », indique le broker. Le groupe serait donc en position de force pour renégocier à la baisse certains droits sportifs et pourrait revenir à des niveaux de marge post fusion avec TPS (19% en 2010 contre 3,7% attendu en 2017).

Une opération qui pourrait s’accompagner plus rapidement que prévu par « un développement à l’international » avec en point d’orgue un rapprochement avec Al Jazeera qui pourrait devenir actionnaire minoritaire dans Canal Plus ou de Vivendi.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...