Bourse > Sanofi > Sanofi : Genzyme et Alnylam étendent leur collaboration sur les maladies génétiques rares
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578SAN - FR0000120578
75.300 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris
74.640 €Ouverture : +0.88 %Perf Ouverture : 75.650 €+ Haut : 73.720 €+ Bas :
75.160 €Clôture veille : 2 626 620Volume : +0.20 %Capi échangé : 97 094 M€Capi. :

Sanofi : Genzyme et Alnylam étendent leur collaboration sur les maladies génétiques rares

tradingsat

(Tradingsat.com) - Sanofi, sa filiale Genzyme et Alnylam Pharmaceutical ont annoncé lundi matin avoir « significativement élargi » leur accord stratégique pour développer et commercialiser des traitements dans les maladies génétiques rares.

« Genzyme obtiendra des droits importants sur le portefeuille de candidats-médicaments aux stades préclinique et clinique d'Alnylam, précise un communiqué. Alnylam va conserver les droits sur la plupart de ses produits en Amérique du Nord et en Europe occidentale et pourra, via l`infrastructure mondiale de Genzyme dans les maladies rares, étendre de manière significative les opportunités de développement et de commercialisation de son portefeuille de médicaments génétiques. »

En 2012, Alnylam et Genzyme ont conclu une alliance exclusive pour développer et commercialiser le, une maladie rare et mortelle qui cause des lésions au système nerveux.

La collaboration porte notamment sur le patisiran, traitement de la polyneuropathie amyloïde familiale liée à la transthyrétine (TTR), que Genzyme commercialise déjà au Japon et dans l’ensemble de la région Asie-Pacifique. En vertu du nouvel accord, les droits de commercialisation sont étendus à l’ensemble du monde, à l’exception de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale, qui restent la prérogative d’Alnylam.

Genzyme, qui va par ailleurs obtenir les droits de commercialisation mondiaux de trois produits du portefeuille d’Alnylam, bénéficiera d`une option jusqu’en 2020 (avec possibilité d’extension jusqu`à la fin de 2021), pour développer et commercialiser en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale l’ensemble des produits développés dans le traitement des maladies génétiques rares issus du portefeuille d`Alnylam. Alnylam conserve ses droits de co-développement et co-commercialisation de son portefeuille de médicaments génétiques en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

Enfin, Genzyme va devenir un actionnaire majeur d’Alnylam avec une participation d`environ 12 % grâce à un investissement de 700 millions de dollars. De plus, Alnylam recevra un financement de R&D, à partir du 1er janvier 2015, pour des programmes pour lesquels Genzyme aura choisi d`exercer son option de développement et de commercialisation. Alnylam pourra en outre recevoir des paiements d`étapes et des redevances.

Cette transaction a été approuvée par les conseils d`administration des deux entreprises et reste soumise aux approbations réglementaires et notamment à celle des autorités anti-trust en vertu de la Loi Hart-Scott Rodino.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...