Bourse > Vallourec > Vallourec : Résultats 2011 sans surprise, la marge va encore reculer en 2012
VALLOURECVALLOUREC VK - FR0000120354VK - FR0000120354
5.439 € -2.44 % Temps réel Euronext Paris
5.550 €Ouverture : -2.00 %Perf Ouverture : 5.560 €+ Haut : 5.410 €+ Bas :
5.575 €Clôture veille : 4 050 690Volume : +0.90 %Capi échangé : 2 454 M€Capi. :

Vallourec : Résultats 2011 sans surprise, la marge va encore reculer en 2012

Résultats 2011 sans surprise, la marge va encore reculer en 2012Résultats 2011 sans surprise, la marge va encore reculer en 2012

(Tradingsat.com) - Vallourec a publié mercredi soir au titre du quatrième trimestre 2011 un chiffre d'affaires de 1 553 millions d'euros, en croissance de 19% par rapport à la même période de 2010. Le résultat brut d'exploitation du spécialiste des solutions tubulaires premium a reculé de 3% à 254 millions d'euros dans le même temps.

La marge brute d'exploitation s'établit ainsi à 16,4%, contre 20% un an plus tôt. Le résultat net part du groupe progresse de 9% à 117 millions d'euros.

Pour l'ensemble de l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires grimpe de 18% à 5 296 millions d'euros, tandis que le résultat brut d'exploitation s'inscrit en légère hausse de 2% à 940 millions d'euros, soit une marge de 17,7%, contre 20,6% en 2010. Le résultat net annuel part du groupe s'établit à 402 millions d'euros, en recul de 2%.

A titre de compraison, le consensus visait un chiffre d'affaires de 5 132 millions d'euros, un Ebitda de 917 millions d'euros (soit une marge de 17,9%) et un résultat net part du groupe de 396 millions d'euros.

« En 2011, nous avons enregistré une forte croissance de notre activité, la production expédiée et le chiffre d'affaires ayant chacun progressé de près de 20%. Nous avons bénéficié d'un environnement favorable dans la plupart de nos marchés, notamment le pétrole et gaz et la mécanique », commente Philippe Crouzet, le président du directoire de la société.

Pour 2012, le groupe anticipe une croissance de 10% de son chiffre d'affaires. « L'environnement reste porteur sur le marché du pétrole et du gaz et continue de favoriser la demande de produits premium » indique Philippe Crouzet. Le dirigeant prévient toutefois que « le ralentissement économique auquel nous assistons depuis les derniers mois de 2011 affectera nos autres activités industrielles ».

« Conjugué aux effets saisonniers, cela conduira à une performance en retrait au premier trimestre 2012 » avertit le groupe.

Par ailleurs, si les deux nouvelles usines construites au Brésil et aux Etats-Unis commenceront à générer des ventes, leur contribution nette au résultat brut d'exploitation restera négative au cours de cette phase de montée en puissance, avec un effet dilutif sur la marge du groupe. Vallourec anticipe donc que le taux de marge brute d'exploitation (RBE / CA) sera en 2012 inférieur à celui de 2011.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI