Bourse > Total > Total : Total lancera cet été le développement de South Pars en Iran
TOTALTOTAL FP - FR0000120271 FP - FR0000120271   SRD PEA PEA-PME
47.025 € -0.92 % Temps réel Euronext Paris
47.555 €Ouverture : -1.11 %Perf Ouverture : 47.575 €+ Haut : 46.875 €+ Bas :
47.460 €Clôture veille : 7 007 110Volume : +0.28 %Capi échangé : 118 801 M€Capi. :

Total : Total lancera cet été le développement de South Pars en Iran

Total lancera cet été le développement de South Pars en IranTotal lancera cet été le développement de South Pars en Iran

par Ron Bousso et Dmitry Zhdannikov

LONDRES (Reuters) - Total lancera cet été le développement d'une nouvelle phase d'exploitation du gisement iranien de gaz naturel de South Pars, a déclaré à Reuters le PDG du groupe pétrolier français.

Ce gisement off-shore, que se partagent l'Iran et le Qatar, est le plus grand gisement de gaz naturel au monde.

Patrick Pouyanné a indiqué que le groupe prévoyait un investissement initial d'un milliard de dollars dans la phase 11 du projet, après la reconduction de l'allègement des sanctions américaines décidé dans le cadre de l'accord de 2015.

Washington a toutefois récemment indiqué qu'il pourrait durcir de nouveau les sanctions si Téhéran ne respectait pas les termes du protocole d'accord sur le nucléaire iranien.

"Ça vaut la peine de prendre un risque d'un milliard de dollars car c'est un énorme marché. Nous sommes parfaitement conscients de certains risques. Nous avons pris en compte la possibilité d'un revirement (sur les sanctions), nous devons tenir compte des changements de réglementation", a-t-il déclaré lors d'un entretien.

Le champs de South Pars est en développement depuis les années 1990 et Total était l'un des principaux investisseurs en Iran avant les sanctions imposées à la République islamique en 2006.

"Les exemptions américaines ont été renouvelées et elles le seront tous les six à huit mois. Nous devons vivre avec ce degré d'incertitude", a souligné Patrick Pouyanné.

Le protocole d'accord signé en novembre dernier prévoit que Total sera l'opérateur du projet Pars Sud 11, et son actionnaire à hauteur de 50,1%, aux côtés de Petropars, filiale à 100% de la NIOC (19,9%) et de la compagnie nationale chinoise CNPC (30%).

Le gaz produit sera exclusivement réservé au marché intérieur iranien, en plein croissance. Patrick Pouyanné a précisé que Total ne serait pas rémunéré en cash mais en condensats, un pétrole léger qui est un sous-produit de la production de gaz.

Les sanctions américaines encore en vigueur interdisant de commercer avec l'Iran en dollar, Total financera lui-même en euro cet investissement.

(Version française Jean-Michel Bélot, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...