Bourse > Total > Total : Intègre les valeurs favorites de Goldman Sachs
TOTALTOTAL FP - FR0000120271FP - FR0000120271
47.825 € +2.89 % Temps réel Euronext Paris
48.200 €Ouverture : -0.78 %Perf Ouverture : 48.395 €+ Haut : 47.625 €+ Bas :
46.480 €Clôture veille : 12 098 200Volume : +0.49 %Capi échangé : 118 289 M€Capi. :

Total : Intègre les valeurs favorites de Goldman Sachs

tradingsat

(CercleFinance.com) - Même si le mouvement est moins rapide que prévu, le marché de l'or noir se rapproche de son point bas, affirment les analystes de Goldman Sachs. Pour l'heure, en Bourse, les titres des 'majors' reflètent des fondamentaux dégradés. Mais cela pourrait changer. Dans le cadre d'une revue sectorielle, Goldman Sachs a distingué Total, sur lequel son conseil neutre fait place à une préconisation d'achat, le titre étant aussi intégré à la liste des valeurs favorites. Bien qu'ajusté en baisse de 50,5 à 47 euros, l'objectif de cours offre le plus fort potentiel de hausse dans le secteur, selon les analystes.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 cède 0,8%, l'action Total prend 0,9% à 40,3 euros.

Certes, Goldman Sachs abaisse de 20% sa prévision de cours du Brent pour 2016, de 62 à 49,5 dollars le baril. En effet, la production de l'Opep ne baisse pas, celle de l'Iran va remonter quand la contribution des pays extérieurs au cartel reste elle aussi importante, notamment celle des Etats-Unis.

Quoi qu'il en soit, les analystes estiment que le cours du pétrole atteindra son point bas dans les six à neuf prochains mois. Facteur clé : la poursuite du tassement de la production américaine, affectée par la baisse des cours.

En Bourse, les valorisations des actions du secteur pétrolier reflètent pour l'heure des fondamentaux dégradés et intègrent un baril à 65 dollars environ, indique la note. Ainsi que des craintes sur les dividendes : 'certains coupons pourraient être réduits', craint Goldman Sachs, même si là encore le cours des titres (et leur rendement de l'ordre de 6%) paraît déjà refléter cette éventualité.

Bref, dans le secteur, Goldman Sachs se méfie de Statoil et de Repsol. A l'inverse, il est toujours à l'achat sur Eni et devient positif sur Total.

Principaux arguments développés en faveur de la 'major' française : la croissance de la production de sa branche Amont devrait porter le cash-flow. La branche Aval a été remise d'aplomb, et le groupe peut encore annoncer des restructurations et des cessions. Total est ainsi distingué pour la flexibilité de ses investissements. La note prévoit par ailleurs que le rendement du titre Total devrait se maintenir à 6% de 2015 à 2017.

En guise de prévision, Goldman Sachs s'attend à ce que lors de la journée investisseurs que Total organisera le 23 septembre, le groupe mette l'accent sur la baisse des investissements. Les analystes tablent, en 2016, sur des dépenses en capital en baisse de 16% à 19,5 milliards de dollars.



Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...