Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TOTAL

FP - FR0000120271 SRD PEA PEA-PME
37.455 € -0.85 % Temps réel Euronext Paris

Total : Malgré les prix bas du pétrole, Total a renoué avec les bénéfices cet été

vendredi 30 octobre 2020 à 11h14
Total revient dans le vert au T3

(BFM Bourse) - Toujours affecté par l'effondrement des cours pétroliers, Total est néanmoins parvenu à renouer avec un bénéfice net part du groupe au troisième trimestre. Le géant pétrolier maintient par ailleurs son dividende malgré des perspectives légèrement dégradée pour la fin d'année, et repart de l'avant en Bourse.

Au sortir de sa première (lourde) perte trimestrielle depuis 2015, le géant pétrolier Total est parvenu à revenir dans le vert dès le troisième trimestre, en dépit d'un environnement toujours défavorable avec des cours durablement bas. À l'instar d'autres "majors" comme BP ou Royal Dutch Shell qui ont publié quelques jours auparavant, Total a donc réussi à dégager un bénéfice net part du groupe, bien que celui-ci a fondu de 93% par rapport à la même période de l'exercice précédent pour s'établir à 202 millions de dollars. Il ressort néanmoins en-deçà des attentes des analystes interrogés par Factset, qui anticipaient en moyenne un bénéfice net part de groupe de 544 millions de dollars, ainsi qu'un résultat net ajusté de 432 millions de dollars.

Ce dernier, calculé au coût de remplacement, hors éléments non récurrents et hors effet des variations de juste valeur, est pour sa part ressort à 848 millions de dollars, là aussi en net repli par rapport au troisième trimestre de 2019 (à plus de 3 milliards). Cet indicateur, qui exclut des éléments comme des participations financières ou les stocks de pétrole, est scruté par les opérateurs. Le fait que Total a nettement dépassé le consensus sur un indicateur et pas sur l'autre tient notamment au fait que le groupe a enregistré pour 646 millions de dollars d'éléments exceptionnels (charges et dépréciations) essentiellement liés à la reconversion de la raffinerie de Grandpuits en France et à la cession de celle de Lindsey au Royaume-Uni, qui ont pesé sur le résultat net part du groupe.

Reprise du transport routier

"Après un deuxième trimestre au cours duquel le groupe a fait face à des circonstances exceptionnelles avec un prix du pétrole passé sous les 20 dollars le baril et un très fort ralentissement de l'activité mondiale lié à la crise sanitaire, le groupe a bénéficié au cours du troisième trimestre d'un environnement plus favorable, avec un prix du pétrole supérieur à 40 dollars le baril (contre 62 dollars, en moyenne, un an auparavant, NDLR) grâce à la forte discipline des pays de l'Opep+ et une reprise de la demande en produits pétroliers dans le transport routier", a commenté le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cité dans un communiqué.

"Cet environnement est toutefois contrasté avec des prix du gaz bas et des marges de raffinage très dégradées du fait de surcapacités de production au regard de la demande et de stocks élevés", a poursuivi le dirigeant.

Total a aussi moins pompé entre juillet et septembre: sa production d'hydrocarbures a chuté de 11% à 2,715 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j). C'est en partie lié au respect des quotas de production décidés par les pays de l'Organisation des pays producteurs de pétrole et ses alliés au sein du groupe dit Opep+, pour soutenir les cours. Total s'attend d'ailleurs désormais à une production inférieure à 2,9 Mbep/j en 2020, contre une fourchette précédemment comprise entre 2,9 et 2,95 Mbep/j. "L'environnement pétrolier reste incertain et dépendra notamment de la vitesse de la reprise de la demande mondiale", a prévenu Total.

Accélération sur les renouvelables, moins d'investissements ailleurs

Dans ce contexte, le groupe revoit à la baisse ses prévisions pour 2020 en matière d’investissements nets - à moins de 13 milliards de dollars contre moins de 14 milliards auparavant, dont deux seront alloués aux investissements dans les renouvelables et l'électricité a précisé l'énergéticien. "Le groupe a accéléré la mise en oeuvre de sa stratégie dans les énergies renouvelables au cours du trimestre, avec notamment l'acquisition d'un portefeuille solaire de 3,3GW en Espagne et des prises de position sur de l'éolien offshore flottant en Corée du Sud et en France. Au-delà des capacités brutes installées à fin septembre de 5,1GW (+85% sur un an, notamment grâce à l'acquisition en Inde de 50% d'un portefeuille de 2GW du groupe Adani NDLR), le groupe a développé un portefeuille de projets de 19GW, dont 9GW bénéficient d'ores et déjà de contrats d'achats d'électricité à long terme" souligne Patrick Pouyanné.

Total prévoit par ailleurs de dépasser, en 2020, son programme de réduction des coûts d'exploitation avec plus de 1 milliard de dollars d'économies. "La priorité du groupe demeure la génération d'un niveau de cash-flow permettant de continuer à investir dans des projets rentables, de soutenir le dividende et de maintenir un bilan solide", a indiqué Total.

Dividendes maintenus

Au cours du troisième trimestre, Total a généré un cash-flow (DACF) de 4,28 milliards de dollars, en repli de 41% sur un an, mais "conforme aux prévisions pour un prix du brut de 40 dollars le baril", a souligné Patrick Pouyanné. Le dirigeant a de plus réaffirmé la "soutenabilité" du groupe dans un contexte de cours du pétrole à 40 dollars le baril, précisant que "le point mort cash organique est inférieur à 25 dollars le baril".

Fort de ce modèle résilient, le conseil d'administration de Total a maintenu le versement du troisième acompte sur dividende au titre de l'année 2020 à 0,66 euro par action.

Le marché apprécie la solidité du groupe et le titre, qui a perdu près de 10% depuis le début de la semaine, reprend 2,7% à 25,795 dollars peu après 10h, en dépit de cours pétroliers qui se révèlent toujours incapables de rebondir, à l'image d'un marché parisien à l'équilibre peu après 10h. Total a néanmoins vu sa valeur fondre de 46% depuis le début de l'année.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TOTAL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat