Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TOTAL

FP - FR0000120271 SRD PEA PEA-PME
36.330 € +1.41 % Temps réel Euronext Paris

Total : La grogne sur les carburants enfle, pression sur total

mardi 3 juin 2008 à 21h52
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Les manifestations et blocages de sites pétroliers contre la hausse du carburant menés par les routiers, les chauffeurs de taxis et les agriculteurs se sont poursuivis mardi en France, tandis que le gouvernement en appelait pour la première fois aux compagnies pétrolières.

Le ministre du Budget Eric Woerth a ainsi demandé aux pétroliers de contribuer à la limitation des prix de l'énergie. Le secrétaire d'Etat à la Consommation Luc Chatel a déclaré que Total serait mis à contribution pour l'augmentation de la "prime à la cuve" pour les particuliers, une proposition qui n'a pas été discutée, a répondu la société.

Le président Nicolas Sarkozy a souhaité de son côté lors d'un déplacement à Rome que l'Europe adopte "une stratégie commune" face à l'envolée des prix du pétrole.

Les transporteurs routiers ont annoncé de nouvelles actions pour ce mercredi matin, dont une opération "escargot" jusqu'à la zone de fret de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris.

Rejoints par quelques dizaines de taxis, des chauffeurs routiers ont mené mardi une opération "escargot" aux abords de La Défense, à l'ouest de la capitale, où se trouve le siège de Total.

Le convoi, parti du port de Gennevilliers en début de matinée, a provoqué d'importants ralentissements sur l'A86, selon le Centre national d'information routière (CNIR).

RENCONTRE MERCREDI AVEC LES AGRICULTEURS

Les chauffeurs qui bloquaient la raffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône) sur l'Etang de Berre depuis lundi ont levé les barrages mardi après-midi.

L'intersyndicale des taxis des Bouches-du-Rhône a annoncé des actions jeudi à Marseille ainsi qu'à l'aéroport Marseille-Provence et la gare TGV de l'Arbois.

Des agriculteurs bloquaient toujours mardi soir l'entrée du dépôt de carburants du port Edouard Herriot à Lyon, le plus grand de l'agglomération. On est là pour plusieurs jours", a prévenu Raoul Junet, président des Jeunes agriculteurs de la Loire.

Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, a annoncé qu'il recevrait mercredi matin des représentants des agriculteurs.

Une dizaine de barrages bloquants ou filtrants ont été installés dans plusieurs villes du Lot-et-Garonne par des agriculteurs à l'appel de la Coordination rurale (CR), a-t-on appris auprès de l'organisation agricole et du CNIR.

Environ 300 agriculteurs et une quarantaine de tracteurs ont été mobilisés notamment à Agen, Marmande, Villeneuve-sur-Lot, Sainte-Livrade, Le Temple-sur-Lot, Monflanquin et Cancon pour bloquer des routes nationales ou départementales, des ronds-points et des sorties d'autoroute.

D'autre part, une trentaine d'agriculteurs et une dizaine de tracteurs ont bloqué les accès au seul dépôt de carburant du département à Monpouillan près de Marmande, à l'initiative du Modef, confédération des syndicats d'exploitants familiaux.

"Nous avons prévu de rester au moins jusqu'à ce soir, voire plus. Nos exploitations ne peuvent plus tenir", a dit à Reuters Raymond Girardi, président départemental du Modef.

Le CNIR a également signalé des blocages dans le Finistère et les Côtes d'Armor. Toujours en Bretagne, des dizaines d'agriculteurs ont occupé dans l'après-midi la gare de Quimper, bloquant les voies et empêchant la circulation des trains pendant plusieurs heures

WOERTH ET CHATEL SE TOURNENT VERS TOTAL

Eric Woerth s'est tourné vers les sociétés pétrolières, ce qui concerne implicitement Total, première société française, qui a réalisé des profits record de 12,2 milliards d'euros en 2007 et 3,3 milliards d'euros au premier trimestre 2008.

"Il faut que les sociétés pétrolières contribuent plus qu'elles ne l'ont fait l'an dernier. Il faut que les pétroliers fassent un effort", a-t-il dit sur Canal +.

Nicolas Sarkozy a proposé la semaine dernière de créer un fonds d'aide pour certaines professions, financé par une partie des recettes fiscales, mais cette idée a été rejetée lundi par les pays de l'Eurogroupe. Aucune mesure sur la TVA ne peut être appliquée en principe unilatéralement par un pays.

Luc Chatel a expliqué sur Europe 1 que le passage de 150 à 200 euros de la "prime à la cuve", aide de l'Etat pour le chauffage au fioul dans les résidences principales des ménages non imposables, serait financé par Total.

"Nous attendons que le financement de l'aide à la cuve de 200 euros par foyer puisse être financé par le prélèvement sur Total, cela fera entre 140 et 200 millions d'euros", a dit le secrétaire d'Etat.

Interrogé par Reuters, Total a rappelé que la société avait déjà financé cette mesure pour 105 millions d'euros en 2007. "Pour cette année, rien n'a été discuté", a dit une porte-parole.

Service France avec les correspondants régionaux

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TOTAL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.20 % vs +12.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat