Bourse > Telefonica > Telefonica : Dégringole après la suppression du coupon 2012
TELEFONICATELEFONICA TFA - ES0178430E18 TFA - ES0178430E18   SRD PEA PEA-PME
- 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Telefonica : Dégringole après la suppression du coupon 2012

tradingsat

(CercleFinance.com) - Telefonica a terminé le 1er semestre de son exercice 2012 sur un résultat net en chute de 34,4% à 2,07 milliards d'euros (0,46 euro par action). De plus, le groupe a abaissé ses prévisions de croissance pour l'exercice 2012, tout en supprimant le dividende annoncé antérieurement à 1,30 euro. Le versement du coupon devrait reprendre en 2013, à hauteur de 0,75 euro.

En Bourse de Madrid ce matin où l'indice Ibex se tasse de 0,2%, l'action Telefonica tient le rôle de lanterne rouge et dérape de 5,3% à 8,2 euros.

Elle a maintenant perdu pratiquement 40% de sa valeur depuis le début de l'année, soit davantage que l'indice (- 30% environ).

Sur la période, le chiffre d'affaires de l'opérateur télécoms historique espagnol a légèrement progressé en termes publiés de 0,3% à 31 milliards d'euros, accusant cependant un recul organique de 0,5%. En cause : la contraction organique de la division Europe (- 7,1% à 15,1 milliards), que la progression de la division latinoaméricaine (+ 6,4% à 15 milliards) n'a pas permis de compenser.

Du côté du compte opérationnel, l'agrégat-maison 'OIBDA', proche de l'excédent brut d'exploitation, s'est tassé en termes publiés de 7,7% à 10,4 milliards, d'où une marge de 33,7% contre 36,6% un an plus tôt. Là encore, les branches européenne et latino-américaine contribuent chacune pour moitié environ à l'OIBDA. Mais en termes dynamiques (et organiques), l'OIBDA de la première division chute de 13,9%, quand celui de la seconde ne prend que 0,8%.

Les marges d'OIBDA sont toujours proches dans les deux zones (34,8% dans la région 'latino', 34,4% en Europe), mais elles étaient respectivement de 37 et de 37,3% un an plus tôt.

A fin juin, la dette financière dette du groupe avait progressé de deux milliards d'euros depuis fin 2011 à 58,3 milliards, à comparer avec des fonds propres part du groupe de 20,7 milliards.

Le patron du groupe César Alierta met en avant l'amélioration de l'OIBDA en termes séquentiels (entre les 1er et 2ème trimestres), 'après les mesures d'économies décidées par le groupe'.

M. Alierta confirme à l'occasion ses objectifs annuels de marge d'OIBDA et d'investissement. 'Cependant, en raison de conditions macroéconomiques plus faibles qu'anticipé dans certains pays et de conséquences réglementaires plus pénalisantes que prévu, nous révisons notre prévision de chiffre d'affaires : désormais, nous nous attendons à une croissance nulle à légèrement positive de nos ventes en euros courants sur l'ensemble de l'année'.

En outre, afin de prévenir 'des risques financiers potentiels exacerbés par des facteurs exogènes sans précédent du côté de la conjoncture économique et financière', le conseil d'administration de Telefonica a décidé de supprimer le dividende au titre de 2012 ainsi que de suspendre les rachats d'actions. Le versement du coupon reprendra en 2013, à raison de 0,75 euro au titre de cet exercice.

Selon les prévisions antérieurement fournies, Telefonica tablait auparavant sur un CA en croissance supérieure à 1% à changes courants en 2012, à 'un déclin de la marge d'OIBDA moins prononcé qu'en 2011', tout en annonçant un dividende de 1,30 euro assorti de rachats d'actions qui auraient porté la rémunération totale de l'actionnaire à l'équivalent de 1,50 euro par action.

On notera que selon le consensus des analystes actuellement disponible, Telefonica devrait générer un bénéfice par action de 1,25 euro en 2012, puis de 1,30 euro en 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...