Bourse > Technip > Technip : Le titre en berne dans le sillage de Saipem
TECHNIPTECHNIP TEC - FR0000131708TEC - FR0000131708
67.400 € +0.40 %
67.360 €Ouverture : +0.06 %Perf Ouverture : 68.010 €+ Haut : 66.930 €+ Bas :
67.130 €Clôture veille : 4 062 950Volume : +3.41 %Capi échangé : 8 033 M€Capi. :

Technip : Le titre en berne dans le sillage de Saipem

TECHNIPTECHNIP

(Tradingsat.com) - Le spectaculaire avertissement lancé hier soir par le groupe italien Saipem a provoqué un véritable séisme qui a retenti dans toute l'Europe, pesant lourdement sur le secteur des services pétroliers. La secousse a eu de graves répercussions à la Bourse de Paris, où Technip a accusé la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-7,1% à 77,5 euros).

Un "warning" surprenant

Dans les bureaux parisiens de Technip, c'est la stupéfaction et l'incompréhension la plus totale. Oddo qui a contacté la société affirme que "cette dernière ne formule pas de commentaire mais s’est cependant montrée surprise par cet avertissement". De quoi semer le trouble à moins d'un mois de la publication des comptes annuels du groupe français.

Pas de panique ?

Technip a néanmoins confirmé ce matin dans un communiqué la publication de ses résultats annuels le 21 février avec l’indication de guidance pour 2013. De son côté, le bureau d'études conserve "une approche prudente" d'ici le prochain rendez-vous mais n'envisage pas un tel scénario pour Technip.

Le broker a malgré tout confirmé des "hypothèses plus conservatives quant au redressement des marges Subsea (rappel 16,8% vs 15% en 2012 et plus de 17% pour le consensus) en raison d’une reconnaissance progressive des marges après la phase d’ingénierie", et réitère un avis "Achat" sur Technip avec un objectif de cours de 97 euros.

Saipem revoit sa copie en profondeur

Saipem a revu ses ambitions en nette baisse sur 2012 et 2013, faisant suite à une "revue complète" sur les contrats et les perspectives de la compagnie pétrolière, menée par les nouveaux dirigeants du groupe milanais, Umberto Vergine, CEO, et Giuseppe Caselli, directeur des opérations de l'unité E&C (Ingénierie & Construction).

"Umberto Vergine et sa nouvelle équipe ont initié une revue opérationnelle de l'ensemble des activités du groupe dans le but d'évaluer tous les aspects de la gestion de projets, de la gestion de la relation clients (...) et d'instaurer une plus grande discipline commerciale", a précisé Saipem.

Les résultats de cette revue seront dévoilés au printemps prochain, ce qui devrait permettre à Saipem de "mieux exploiter les opportunités dans une industrie pétrolière et gazière en croissance, et de redresser rapidement sa situation financière", a précisé le groupe.

"L'examen réalisé par la nouvelle équipe dirigeante a conduit à une approche plus prudente en matière de prévisions, et le conseil d'administration est satisfait que les perspectives pour 2013 et les années à venir soient présentées avec précision, commente Umberto Vergine, le nouveau directeur général de Saipem.

"Si 2013 devrait être une année difficile, Saipem reste une entreprise solide et ses excellentes perspectives, combinées aux mesures que nous mettons actuellement en place, se traduiront par un rebond de la profitabilité en 2014 et au-delà, confirmant le leadership de Saipem sur son marché", a-t-il ajouté.

En conséquence, la société anticipe désormais pour cette année un EBIT inférieur de 6% aux prévisions initiales, autour de 1,5 milliard d'euros, ainsi qu'un résultat net autour de 900 millions d'euros, en raison d'une reprise plus faible des concessions E&C et une activité E&C revue à la baisse sur le dernier trimestre.

Pour 2013, le management prévoit une forte diminution de l'EBIT, en comparaison de 2012, autour de 750 millions d'euros.

Sans surprise, les analystes ont fermement sanctionné la nouvelle. Exane et Credit Suisse ont dégradé leur recommandation sur Saipem de "Surperformance" à "Neutre", soulignant des risques élevés sur le dividende et la dette du groupe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...