Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TECHNICOLOR

TCH - FR0013505062 SRD PEA PEA-PME
1.886 € -2.26 % Temps réel Euronext Paris

Technicolor : Thomson reuters fait ses débuts dans un climat financier agité

jeudi 17 avril 2008 à 10h53
BFM Bourse

par Gavin Haycock et Robert MacMillan

LONDRES/NEW YORK (Reuters) - Le groupe Thomson Reuters voit le jour officiellement jeudi, parachevant un processus de fusion entamé il y a près d'un an avec l'espoir que la constitution d'un portefeuille d'activités allant de l'information financière à la santé en passant par le droit lui permettront de mieux résister à la tourmente financière actuelle.

L'action du nouvel ensemble a connu des débuts difficiles à la Bourse de Londres puisqu'elle reculait de 11,1% à 1.623 pence vers 8h15 GMT. Le titre est également coté à Toronto et New York, où il doit entamer sa cotation plus tard dans la journée.

Issu du rachat pour 16 milliards de dollars (10 milliards d'euros) en cash et en actions de Reuters par Thomson, le nouveau groupe a annoncé jeudi un programme de rachats d'actions dont le montant pourrait atteindre 500 millions de dollars.

Thomson Reuters, dirigé par l'ancien directeur général de Reuters, Tom Glocer, vend notamment des informations et des données électroniques à des traders, des gérants de fonds, ainsi que des bases de données et d'autres informations à des avocats, des experts comptables, des scientifiques et des professionnels de la santé.

Le nouveau groupe, dont le siège est à New York, réalise un chiffre d'affaires annuel de 12,5 milliards de dollars, emploie 50.000 personnes et compte plus de 40.000 clients dans 155 pays. La rédaction de Reuters rassemble pour sa part 2.400 journalistes.

Les analystes avaient dit s'attendre à ce que le titre Thomson Reuters s'échange à Londres avec une décote de 15% par rapport à son cours à la Bourse de Toronto, en raison de l'évolution de l'actionnariat du nouveau groupe et du débouclage de positions d'arbitrage.

La nouvelle division "marchés" de Thomson Reuters, qui affiche un chiffre d'affaires annuel de 7,4 milliards de dollars, est en concurrence avec l'américain Bloomberg sur le segment des services au secteur financier. Bloomberg et Thomson Reuters détiennent chacun environ un tiers du marché mondial des données financières, selon David Anderson, responsable d'Atradia Consulting.

LA CONCURRENCE DE REED ELSEVIER

Thomson Reuters a aussi notamment pour concurrents Dow Jones, désormais filiale de News Corp, le groupe du magnat des médias Rupert Murdoch, ainsi que l'anglo-néerlandais Reed Elsevier.

Reed détient la base de données juridiques LexisNexis, rivale du produit Westlaw de Thomson, et est en concurrence avec la branche professionnelle de Thomson Reuters, qui réalise un CA de 5,1 milliards de dollars par an.

La priorité immédiate du nouvel ensemble est l'intégration de la vaste gamme de produits financiers de Reuters, comme 3000Xtra, avec ceux de Thomson, tels que ThomsonONE, qui inclut les estimations de résultats de sociétés de FirstCall.

Le groupe doit aussi rapprocher des équipes chargées souvent de couvrir les mêmes événements.

Les responsables de Thomson Reuters ont déclaré vouloir réaliser 500 millions de dollars d'économies sur les trois premières années d'activité de la nouvelle entité, notamment en vendant des actifs immobiliers après la fermeture de certains centres de données et de bureaux administratifs.

Thomson Reuters n'a pas précisé combien d'emplois il allait supprimer mais Glocer prévoit de fournir une première estimation de ce chiffre dans les prochains mois.

Version française Stanislas Dembinski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TECHNICOLOR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +11.25 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat