Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TECHNICOLOR

TCH - FR0013505062 SRD PEA PEA-PME
1.739 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Technicolor : Dans l'espoir d'une embellie au deuxième semestre, Technicolor s'extirpe de son plus bas historique

jeudi 25 juillet 2019 à 14h45
Technicolor reprend un peu de hauteur après avoir touché mercredi son plus bas historique

(BFM Bourse) - Le spécialiste des technologies de l'image et du son a légèrement réduit sa perte trimestrielle par rapport à l'exercice précédent et a annoncé que la rentabilité et la génération de flux de trésorerie vont se redresser "significativement" au second semestre. Au lendemain d'un nouveau plancher, le titre rebondit nettement jeudi.

Le groupe français de technologies dédiées aux médias numériques a enregistré une perte nette de 139 millions d'euros lors du premier semestre 2019, un montant en léger recul par rapport à l'exercice 2018 (-152 millions d'euros), malgré une baisse de 0,5% des ventes à taux de change courants, à 1,76 milliard d'euros (-3,8% à taux de change constants). Le groupe explique ces pertes par l'effet défavorable de la saisonnalité, principalement sur les ventes de produits pour la "Maison connectée" comme les décodeurs et les modems qui "ont principalement été réalisées avec des stocks constitués principalement en fin d’année 2018, c’est-à-dire avec des prix de composants clés qui ne reflètent pas les réductions actuelles des prix dans le marché". Technicolor avait néanmoins anticipé ce phénomène dès la présentation des résultats du premier trimestre.

L'Ebitda ajusté des activités poursuivies (hors mise en oeuvre de la norme IFRS 16) a pour sa part reculé de 14,9 % à 62 millions d'euros, affichant une marge de 3,5%, en repli de 0,6 point

Après avoir franchi le seuil du milliard d'euros de ventes lors des six premiers mois de l'exercice 2018, la division "Maison connectée" a vu ses ventes refluer de 4,9% à taux de change courants pour s'établir à 953 millions d'euros. À l'inverse, la division "Services entertainment" qui englobe les activités de "Services de production" (effets visuels, animation, etc.) et les "Services DVD" a progressé de 6,1%. Les services de production ont bondit de 13,8%, profitant de la demande d'effets visuels pour films et séries TV, qui représente "un montant record de chiffre d'affaires" sur le semestre avec pas moins de 25 projets cinématographiques réalisés, parmi lesquels des grosses productions comme "Le Roi Lion", de Disney, "Dark Phoenix" pour la Fox ou encore le dernier film d'animation consacré au personnage des Pokemon, Pikachu, produit par Warner Bros. En revanche, sans grande surprise du fait de la baisse des supports physiques (-11% à 446 millions d'unités), les ventes des Services DVD ont diminué de 1,5%.

S'agissant des perspectives, Technicolor indique dans son communiqué que "la rentabilité et la génération de flux de trésorerie du groupe vont s'améliorer de manière significative au second semestre, grâce à une saisonnalité favorable et à un effet de rattrapage, dans ses deux principales divisions (Services de production et Maison connectée). Le groupe poursuivra en outre ses investissements, via des dépenses d’exploitation et d’investissement, afin de soutenir la croissance organique du premier pôle cité et de mener à bien son programme de transformation de la seconde. "Les bénéfices de ces initiatives sont attendus progressivement au cours des prochaines années" ajoute Technicolor. Ce dernier précise encore que "la forte tendance positive des ventes devrait se poursuivre dans les Services de production, avec une amélioration des marges. Le groupe "espère également commencer à bénéficier d'un accord de production à long terme avec une plate-forme mondiale de diffusion pour la production de contenus", sans citer laquelle.

Ces perspectives ambitieuses font bondir le titre Technicolor qui décolle de 13,4% à 0,789 euro, dans un volume d'échanges particulièrement nourri correspondant à près de 2% du flottant vers 15h10. Le groupe stoppe ainsi quelque peu l'hémorragie en Bourse alors qu'il ne cessait de corriger depuis son pic de la mi-mars à 1,25 euro. Et depuis le 1er janvier, l'action Technicolor abandonne toujours plus de 15% de sa valeur. Pour rappel, le titre était redevenu un "penny stock" (du nom des actions inférieures à 1 euro) fin décembre 2018 après un avertissement, et il avait même touché un plus bas historique en clôture, hier, à 0,696 euro.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TECHNICOLOR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.20 % vs -3.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat