Bourse > Technicolor > Technicolor : Remonte la pente, rose opposé au démantèlement
TECHNICOLORTECHNICOLOR TCH - FR0010918292 TCH - FR0010918292   SRD PEA PEA-PME
2.690 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
2.744 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 1 114 M€Capi. :

Technicolor : Remonte la pente, rose opposé au démantèlement

tradingsat

(Tradingsat.com) - Technicolor inverse la tendance. En nette hausse depuis l'ouverture, l'action du spécialiste des technologies de l'image progresse actuellement de plus de 7 %, à près de 1,5 euro. Après cinq séances consécutives de nette baisse, le titre, qui cumule encore un repli de plus de 15 % sur le dernier mois, s'offre un rebond bien mérité, aidé en cela par un article publié dans la dernière édition du Figaro.

Frédéric Rose, le directeur général du groupe, y revient notamment sur les difficultés rencontrées dans le domaine des décodeurs et la fermeture de l'usine d'Angers, l'été prochain. « Nous perdons 10 millions d'euros par an sur cette usine, explique le dirigeant. Le président de Thomson Angers discute avec quatre repreneurs potentiels pour la reconversion du site ». Technicolor entend maintenant consolider cette branche avec l'un des autres acteurs mondiaux du secteur (Pace, Sagemcom et Motorola), « le but [étant] de ne plus perdre d'argent dans les décodeurs en 2012 ».

L'article évoque également la question plus générale de « la dette et les brevets », et du différend qui oppose la direction du groupe à ses actionnaires à ce sujet. Technicolor dispose d'un « très beau portefeuille de 40 000 brevets qui génère 13 % [de son] chiffre d'affaires et 73 % [de son] excédent brut d'exploitation », écrit le quotidien. Une manne que « les fonds activistes », désolés que « Technicolor ne pèse plus que 400 millions d'euros en Bourse » souhaiteraient vendre « pour empocher un pactole, même après le remboursement [d'une] dette » de plus de 1 milliard d'euros. Frédéric Rose s'oppose bien évidemment au démantèlement du groupe. « Nous déposons chaque année assez de brevets pour maintenir le portefeuille à son niveau, explique-t-il. Ce sont principalement nos activités dans le monde de l'image et des technologies des maisons connectées qui alimentent ce portefeuille ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...