Bourse > Solocal group > Solocal group : AG ce soir, le vote du plan semble assez compromis
SOLOCAL GROUPSOLOCAL GROUP LOCAL - FR0012938884LOCAL - FR0012938884
1.000 € +3.09 % Temps réel Euronext Paris
0.977 €Ouverture : +2.35 %Perf Ouverture : 1.017 €+ Haut : 0.962 €+ Bas :
0.970 €Clôture veille : 3 504 810Volume : +0.61 %Capi échangé : 577 M€Capi. :

Solocal group : AG ce soir, le vote du plan semble assez compromis

SolocalSolocal

(Tradingsat.com) - Solocal Group tient ce mercredi soir son assemblée générale mixte qui donnera lieu au vote pour ou contre le plan de refinancement proposé par le spécialiste de la communication locale.

Un vote en faveur du plan est loin d'être acquis. l’association Regroupement PP Local vient en effet de franchir le seuil des dix pour cent du capital et des droits de vote de l'entreprise. or celle-ci est farouchement opposé au plan.

Dans un communiqué publié mardi soir, l'association souligne que le plan proposé par la direction, "s’il était adopté, aurait pour conséquence de placer l’avenir de la société entre les mains de fonds spéculatifs sans doute plus intéressés par sa valorisation à la "découpe" que par son développement".

Elle "souhaite seulement que la restructuration financière du bilan prenne en compte la vraie valeur de la société, valeur créée par les salariés de la société avec l’appui apporté par les actionnaires en 2014 pour permettre à la société de desserrer l’étau financier résultant des conséquences du mauvais LBO de 2006".

En tout état de cause, "le vote [en faveur du plan] lors de l'assemblée générale ce soir semble plus compromis que la semaine passée avec désormais environ 20% de voix contre", font remarquer mercredi les analystes de Natixis.

Le broker note en effet que l'entrepreneur toulousain Benjamin Jayet, actionnaire de HiPay (paiement en ligne) et d’Eloquant (relation client) et son partenaire Philippe Besnard (DG et fondateur du groupe français Quantum Advertising), qui représentent un consortium rassemblant ~7% des droits de vote, viennent de s'exprimer en défaveur du vote.

Ainsi, Natixis pense que "le vote du plan se jouera donc sur le quorum". En cas de quorum, "alors le vote "contre" l’emportera, puisque la majorité des 2/3 est requise dans le cadre de l’assemblée générale ordinaire", explique le courtier, qui estime qu' "avec déjà près de 20% des voix exprimées contre, le plan semble donc assez compromis".

Outre l’association Regroupement PP Local et Benjamin Jayet, le spécialiste du redressement d'entreprise Arnaud Marion, manager de crise et CEO de Marion & Partners, s'oppose également au plan de refinancement de la direction.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...