Bourse > Plastic omnium > Plastic omnium : Bon cru 2015 et optimisme pour 2016
PLASTIC OMNIUMPLASTIC OMNIUM POM - FR0000124570POM - FR0000124570
33.000 € -0.50 % Temps réel Euronext Paris
33.200 €Ouverture : -0.60 %Perf Ouverture : 33.200 €+ Haut : 32.870 €+ Bas :
33.165 €Clôture veille : 213 017Volume : +0.14 %Capi échangé : 5 032 M€Capi. :

Plastic omnium : Bon cru 2015 et optimisme pour 2016

tradingsat

(CercleFinance.com) - Plastic Omnium a terminé son exercice 2015 sur un résultat net part du groupe en hausse de 15% à 258 millions d'euros, signant ainsi 'une année record'. La direction se montre de plus plutôt optimiste pour 2016 et entend de nouveau faire mieux que son marché (attendu en croissance de 2 à 3%) cette année tout en améliorant sa rentabilité opérationnelle. Rappelons aussi que le groupe va aussi racheter la division Systèmes extérieurs de Faurecia.

Le dividende proposé à la prochaine AG sera relevé de 11% à 0,41 euro par action.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Plastic Omnium surperforme légèrement la tendance générale du marché en prenant 1,6% à 29,6 euros.

L'an dernier, l'équipementier automobile a enregistré un chiffre d'affaires économique de six milliards d'euros, soit + 13,9% en données publiées, dont + 6,6% en données comparables (hors effets de changes et de périmètre). Plastic Omnium signale une nette accélération au second semestre, durant lequel la croissance organique a atteint 10,4%.

La hausse du CA (+ 700 millions d'euros environ) 'est portée à parts égales par l'Europe (52% du CA ; environ + 300 millions d'euros) et l'Amérique du Nord (28% du CA ; environ 300 millions d'euros 'alors que l'Asie (17% du CA) dépasse pour la première fois un milliard d'euros de chiffre d'affaires.'

Notons que le chiffre d'affaires consolidé de Plastic Omnium, qui ne comprend pas la quote-part des co-entreprises consolidées par mise en équivalence, s'affiche à cinq milliards d'euros, en croissance organique de 5%.

Au niveau du groupe dans son ensemble et en données consolidées, la marge opérationnelle prend près de 20% et porte le taux correspondant à 9,4%, contre 8,8% un an plus tôt.

La principale division, Plastic Omnium Automobile (près du 94% du CA économique), affiche un CA de 5,6 milliards en hausse de 15,6% en données publiées, et de 7,3% à changes constants, alors que la production automobile mondiale ne gagnait que 1,5%. 'Cette surperformance s'est accélérée au cours du second semestre de l'année', indique le groupe.

La marge opérationnelle des activités automobiles augmente de 22,8% à 447 millions d'euros, soit un taux de marge (exprimé en proportion du CA consolidé) de 9,7%, contre 9% un an plus tôt. En cause : les conséquences de la hausse du facteur de charge et les économies. 'Le pôle automobile a bénéficié d'un taux d'utilisation élevé de ses capacités de production à travers le monde. L'excellence opérationnelle pour les 132 nouveaux programmes lancés au cours de l'année, accompagnée d'un strict contrôle des coûts, a également contribué à l'amélioration de la marge opérationnelle', indique la direction.

L'autre division, Plastic Omnium Environnement, affiche un CA de 386 millions d'euros, en recul organique de 1,6%.

Bref, 'le chiffre d'affaires, la marge opérationnelle et le résultat net ont ainsi quasiment doublé en 5 ans', déclaré le PDG Laurent Burelle.

Au 1er semestre, le groupe a l'intention d'annuler 1,1 million de titres détenus en autocontrôle, soit 0,7% de son capital environ, 'ce qui fera passer le contrôle de Burelle SA de 56,60% à 57,01%.'

En guise de perspectives pour 2016, Plastic Omnium table globalement sur une croissance du marché automobile comprise entre 2 et 3%. Le groupe entend faire mieux que son marché, en citant les prises de commandes 'record' de 2015, et aussi 'maintenir une performance opérationnelle élevée'.

Par ailleurs, le groupe rappelle qu'il va racheter la division Systèmes extérieurs de Faurecia contre une valeur d'entreprise de 665 millions d'euros, comme annoncé en décembre. L'opération devrait être finalisée en 2016. En attendant, le “gearing” (taux de dette nette sur fonds propres) reste limité (21%) à fin 2015.

Selon les analystes d'Aurel BGC, ces comptes témoignent d''une fin d'année pied au plancher.'

'Comme à son habitude, le groupe ne communique pas de 'guidances' chiffrées', ajoutent-ils, Citant une interview du PDG du Laurent Burelle disponible sur le site du groupe, Aurel BGC ajoute que 'sans surprise, le dirigeant a indiqué que le résultat opérationnel du groupe allait croître en valeur absolue, laissant penser que la marge pourrait se maintenir'.

'Rentabilité élevée, carnet de commandes solide, situation financière saine, bonne visibilité et perspective de croissance à court / moyen terme et exposition géographique saine font de Plastic Omnium une des valeurs sûres du secteur', affirment encore les analystes, à l'achat sur la valeur en visant 34 euros.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI