Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PLASTIC OMNIUM

POM - FR0000124570 SRD PEA PEA-PME
21.700 € -1.90 % Temps réel Euronext Paris

Plastic omnium : L'équipementier automobile avertit sur ses résultats annuels mais surperforme le marché et flambe en Bourse

vendredi 19 juillet 2019 à 10h25
Plastic Omnium surperforme le marché et décolle en Bourse

(BFM Bourse) - L'action de l'équipementier automobile Plastic Omnium flambe à la Bourse de Paris, portée par une croissance de son chiffre d'affaires nettement supérieure à celle de ses concurrents, dans un contexte de crise automobile mondiale.

Rattrapé par la crise automobile mondiale, Plastic Omnium a annoncé vendredi une chute de 33% de son bénéfice net au cours des six premiers mois de l'exercice, à 155 millions d'euros, et une révision à la baisse de son objectif de marge opérationnelle pour 2019. Premier grand groupe lié au secteur automobile français à publier ses chiffres semestriels, l'équipementier, spécialisé dans les systèmes de carrosserie intelligents et d'énergie propre ainsi que l'assemblage de modules automobiles, annonce une saison de résultats difficile pour l'ensemble du secteur.

Sur le premier semestre bouclé fin juin, sa marge opérationnelle a baissé de 13% à 281 millions d'euros et ne représente plus que 6,6% des ventes, contre 10,2% l'an dernier sur la même période. Le groupe table désormais sur une marge opérationnelle "en légère baisse", en comparaison des 610 millions d'euros réalisés en 2018, alors qu'il prévoyait jusqu'ici "une progression en valeur" sur l'exercice. L'équipementier français est victime de la récession du secteur, le nombre de véhicules immatriculés depuis janvier ayant chuté partout (-12,4% en Chine par rapport au premier semestre 2018, -2,4% aux États-Unis ou encore -2,9% en Europe de l'ouest) sauf au Brésil et au Japon.

Plastic Omnium fait mieux que le marché

Conséquence, alors que Plastic Omnium tablait, en début d'année, sur une production automobile mondiale stable en 2019, il prévoit désormais une baisse de 4,5%, à environ 87 millions de véhicules produits contre 91,3 millions en 2018. La chute de 4,4% de la production mondiale constatée au deuxième semestre 2018 s'est accentuée sur les six premiers mois de l'année (-6,9%) avec un recul simultané des trois principaux marchés mondiaux.

Dans ce contexte, le groupe a tout de même fait mieux que le marché, avec un chiffre d'affaires en hausse de 21% à 4,6 milliards d'euros de janvier à juin, grâce à 70 millions d'euros d'effets de changes positifs et, surtout, 700 millions d'euros liés à l'élargissement du périmètre consolidé. À périmètre et taux de change constant, le chiffre d'affaires est stable (+0,2%), ce qui permet déjà au groupe de faire nettement mieux que la moyenne de la concurrence, une des ambitions affichées par l'équipementier. Plastic Omnium "confirme pour 2019 la surperformance de ses activités d'au moins 5 points", est-il indiqué dans son communiqué.

Pas de rebond en vue

Dans le détail, l'activité du groupe a progressé de 7,3% en Amérique du Nord et de 3,4% en Asie, hors Chine, mais elle a reculé de 0,9% dans ce pays qui représente le premier marché mondial, et surtout de 3,1% en Europe. Sur le Vieux Continent, les ventes ont surtout souffert du net recul de la production automobile en Allemagne et en Angleterre. L'objectif de 200 millions d'euros de flux de trésorerie positifs sur l'année est cependant confirmé.

"Fort d'un carnet de commandes solide, Plastic Omnium confirme son objectif de renforcer sa structure financière par un strict contrôle des investissements et des coûts", a déclaré son PDG Laurent Burelle, cité dans le communiqué. L'équipementier souligne qu'il a renforcé son plan de réduction de coûts face à la dégradation de la conjoncture. Il chiffre les économies prévues à 100 millions d'euros "en année pleine". "Ces plans ont permis à la marge opérationnelle de bien résister à la baisse de la production automobile mondiale et de compenser le surcroît d'amortissement lié aux lancements de nouvelles usines et aux démarrages de nombreux programmes pour soutenir la croissance du groupe", souligne le groupe.

Mais Plastic Omnium est pessimiste sur la conjoncture à venir et "ne prévoit pas de rebond (du marché) en 2020 et 2021". Après un semestre de "forts investissements", avec quatre nouvelles usines et trois centres de recherche et développement ouverts dans le monde, il va réduire cet effort sur la deuxième moitié de l'année. "Au deuxième semestre, le groupe n'a ni usine significative à mettre en service ni centre de R&D supplémentaire à financer, les investissements seront ainsi fortement réduits". Ils représenteront tout de même sur l'ensemble de l'année 6% du chiffre d'affaires consolidé.

Flambée du titre

Les investisseurs préfèrent visiblement se concentrer sur la surperformance du marché plutôt que sur la révision des objectifs annuels de l'équipementier, dont le titre bondit de 13,1% à 23,43 euros vers 10h20, dans un volume d'échanges largement supérieur à l'accoutumée (0,2% du tour de table). L'équipementier automobile domine ainsi nettement le palmarès de l'ensemble de la cote parisienne, dans un marché parisien en forte hausse (+0,78% pour le CAC vers 10h25) et renoue avec son plus haut récent de mi-mai dernier. Si les investisseurs sont rassurés par la publication semestrielle moins mauvaise que prévu, le titre profite également du relèvement de recommandation de Kepler Cheuvreux de "conserver" à "acheter", avec un objectif toujours fixé à 26 euros.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PLASTIC OMNIUM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat