Bourse > Peugeot > Peugeot : Une injection de 3 milliards d'euros au capital "ferait sens"
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
19.175 € +6.41 % Temps réel Euronext Paris
19.000 €Ouverture : +0.92 %Perf Ouverture : 19.325 €+ Haut : 18.755 €+ Bas :
18.020 €Clôture veille : 8 065 730Volume : +1.00 %Capi échangé : 15 527 M€Capi. :

Peugeot : Une injection de 3 milliards d'euros au capital "ferait sens"

PEUGEOTPEUGEOT

(Tradingsat.com) - Une augmentation de capital de PSA Peugeot Citroën "ferait sens", a indiqué lundi le CM-CIC Securities, qui estime que la situation de liquidité du constructeur n'est pas tenable dans le temps.

La rumeur d'une prise de participation du chinois Dongfeng dans PSA, conjuguée à celle de l'Etat français qui injecteraient chacun 1,5 milliard d'euros via une augmentation de capital de 3 milliards d'euros, continue de faire son chemin en Bourse où l'action Peugeot chute actuellement de près de 10% à 11,16 euros.

Le courtier évoque une forte pression concurrentielle, des nouvelles normes environnementales contraignantes pour le groupe, mais également un mur de dette qui atteindra 1,2 milliard d'euros l’année prochaine et 1,5 milliard en 2015.

PSA Peugeot Citroën a réaffirmé ce matin étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, ainsi que les modalités de financement qui les accompagneraient, a réaffirmé lundi le constructeur automobile français, tout en précisant qu'aucun de ces projets n’est arrivé à maturité à ce stade.

Le groupe n'a en revanche toujours pas confirmé une information du China Business News selon laquelle Dongfeng Motors, l'un des deux partenaires de Peugeot en Chine, serait disposé à racheter 30% du capital du Français pour 1,6 milliard de dollars.

"Le plan actuel n'est pas suffisant"

"Avec la présence au capital de l’Etat français, la montée de Dongfeng nous parait plus envisageable, car celui-ci n’aurait pas le contrôle seul d’un fleuron industriel français qui emploie plus de 100 000 employés en France", a précisé le CM-CIC, peu convaincu de l’intérêt d'une prise de participation de l'Etat.

Le groupe en difficulté financière PSA arrivera-t-il alors à se restructurer en France ?, s'interroge l'analyste, qui pense que "le plan actuel n'est pas suffisant". Soulignant le "risque d’une forte dilution sans création de valeur" qui découlerait d'une éventuelle augmentation de capital dans les conditions évoquées par la presse, le broker conseille toujours de rester à l'écart du titre Peugeot (recommandation "Vendre") avec un objectif de cours de 6 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...