Bourse > Peugeot > Peugeot : PSA réfléchirait à une nouvelle augmentation de capital
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.020 € -1.48 % Temps réel Euronext Paris
18.240 €Ouverture : -1.21 %Perf Ouverture : 18.270 €+ Haut : 18.020 €+ Bas :
18.290 €Clôture veille : 3 422 800Volume : +0.42 %Capi échangé : 14 591 M€Capi. :

Peugeot : PSA réfléchirait à une nouvelle augmentation de capital

PEUGEOTPEUGEOT

(Tradingsat.com) - Peugeot envisagerait de procéder à une nouvelle augmentation de capital afin de subvenir à ses besoins, le constructeur automobile continuant à consommer beaucoup de cash, rapporte ce mercredi La Tribune.fr qui cite une source proche du dossier.

"Des discussions ont lieu dans la famille sur le pourcentage acceptable de dilution", indiquent les informateurs du quotidien financier. Alors que s'ouvrent ce mercredi les négociations avec les syndicats sur la compétitivité, PSA Peugeot Citroën se retrouve finalement dans la situation de mars 2012.

En effet, comme le souligne un expert cité par La Tribune, le Groupe a "consommé environ 2,5 milliards d'euros de cash en un an, depuis la dernière augmentation de capital", et a donc "déjà mangé le milliard d'euros de l'augmentation de capital, scellée fin mars 2012, ainsi que le produit des cessions d'actifs, de 1,5 milliard depuis un an".

Les problèmes de liquidités que rencontrent PSA dans un marché automobile européen en crise devraient perdurer au moins jusqu'en 2014 à en croire Philippe Varin, président du directoire du constructeur. Et le groupe devrait consommer 1,5 milliard d'euros sur l'ensemble de l'année 2013.

Les modalités d'une éventuelle augmentation de capital restent cependant floues, car comme le souligne La Tribune, les candidats à une telle opération ne devraient pas se bousculer. Pas certain du tout que General Motors, deuxième actionnaire de PSA avec 7% du capital depuis l'an dernier et surtout déficitaire depuis plus de dix ans dans ses activités européennes, veuille encore monter au tour de table du Français.

Une entrée de l'Etat français qui détient toujours 15% de Renault serait sans doute mal vue par la famille Peugeot. Restent éventuellement des investisseurs étrangers, des fonds chinois ou du Golfe, avance le journal...


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...