Bourse > Peugeot > Peugeot : Psa confirme ses objectifs malgré le poids du japon
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.160 € -1.30 % Temps réel Euronext Paris
18.100 €Ouverture : +0.33 %Perf Ouverture : 18.200 €+ Haut : 17.815 €+ Bas :
18.400 €Clôture veille : 4 189 750Volume : +0.46 %Capi échangé : 16 432 M€Capi. :

Peugeot : Psa confirme ses objectifs malgré le poids du japon

tradingsat

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a confirmé mercredi ses objectifs annuels après un premier trimestre marqué par un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, mais aussi par une stagnation des volumes mondiaux et l'impact du séisme japonais sur la production.

Le premier constructeur automobile français et deuxième européen a réalisé sur les trois premiers mois de l'année, dernière période marquée en France par l'effet prime à la casse, un chiffre d'affaires total de 15,41 milliards d'euros, en hausse de 10,2%, alors que le consensus des huit analystes interrogés par la rédaction de Reuters donnait 14,9 milliards.

La montée en gamme du groupe et la vigueur des pays émergents ont compensé l'anémie des volumes en Europe et l'impact du séisme japonais, évalué par PSA à 150 millions d'euros sur le résultat opérationnel du premier semestre.

Ce chiffre représente pour moitié les conséquences directes des problèmes de livraison du japonais Hitachi, et pour l'autre le coût du réajustement de la chaîne d'approvisionnement qui a suivi. Si PSA a déclaré dans un premier temps qu'il disposait d'une visibilité réduite au deuxième trimestre, le directeur financier a tenu ensuite des propos plus rassurants.

"Nous ne pensons pas que nous serons au-dessus de ce chiffre", a déclaré Frédéric Saint-Geours au cours d'une téléconférence avec les analystes. "Il est clair qu'il s'agit d'un maximum." Prié de dire s'il anticipait d'autres perturbations du même genre dans la production de PSA, il a répondu: "Non, nous ne pensons pas."

Dans une note, CM-CIC juge ce premier trimestre "excellent" mais estime que le marché pourrait mal réagir à l'impact du Japon sur les résultats du groupe. "Le groupe profite de ses derniers lancements de véhicules pour bénéficier au maximum des effets positifs de mix même si les volumes ne sont pas au rendez-vous", souligne Florent Couvreur, l'analyste de CM-CIC Securities.

"Point positif pour Peugeot, c'est que le groupe maintient ses prévisions, notamment un résultat opérationnel du S1 en ligne avec le S1 2010, ce qui est impressionnant", ajoute un trader.

Quelques minutes après le début des échanges à la Bourse de Paris, l'action PSA était en nette hausse, un peu au-dessus de l'indice DJ Stoxx des valeurs automobiles.

LE MIX PRODUIT COMPENSE LES VOLUMES

En désorganisant la filière automobile japonaise, le séisme et le tsunami qui ont ravagé l'archipel le mois dernier ont contraint PSA a réduire l'activité de plusieurs usines deux semaines durant face à un risque de pénurie pour un composant de moteur importé du Japon.

La production des motorisations diesel est pour l'heure revenue à la normale, a précisé le constructeur.

Malgré l'impact japonais, PSA a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, notamment une hausse du résultat opérationnel courant du groupe et de ses divisions ainsi qu'un free cash flow positif. Faurecia, dont PSA détient 57,4%, a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 24%.

Le résultat opérationnel courant devrait en revanche baisser au premier semestre puisque hors effets liés à l'impact du Japon, PSA dit attendre pour sa division auto un ROC "comparable" aux 525 millions d'euros du premier semestre 2010. A l'échelle du groupe, le ROC avait atteint 1,14 milliard d'euros.

Renault n'a pas encore chiffré pour sa part l'impact éventuel de la baisse d'activité enregistrée dans son usine coréenne de Busan. Le groupe a également connu des problèmes d'approvisionnement en Europe, mais étrangers à la situation au Japon et propres à Dacia et à la filière GPL.

En volume, les ventes mondiales du groupe PSA se sont hissées de 0,8% au premier trimestre, avec des performances très contrastées entre l'Europe (-5,6%) et le reste du monde (+40,7%). L'augmentation plus nette du chiffre d'affaires s'explique par la montée en gamme engagée (contribution de +6,3% du mix produit), venue éclipser le climat très concurrentiel qui règne dans le secteur (-2% pour l'effet prix).

Emblème de cette stratégie, la toute nouvelle grande routière 508 s'est vendue à 21.000 exemplaires à fin mars, bien au-dessus des objectifs. PSA vise pour le nouveau porte-étendard de la marque Peugeot, assemblé à Rennes et en Chine, 100.000 ventes en 2011 et 200.000 en 2012, dont 65.000 en Chine.

Gilles Guillaume, avec Blaise Robinson, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI