Bourse > Peugeot > Peugeot : Psa commence à réduire sa production en europe à cause du japon
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
19.050 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
19.200 €Ouverture : -0.78 %Perf Ouverture : 19.345 €+ Haut : 18.980 €+ Bas :
19.050 €Clôture veille : 2 450 600Volume : +0.27 %Capi échangé : 17 237 M€Capi. :

Peugeot : Psa commence à réduire sa production en europe à cause du japon

Psa commence à réduire sa production en europe à cause du japonPsa commence à réduire sa production en europe à cause du japon

PARIS (Reuters) - PSA a commencé mercredi à réduire la production d'une partie de ses usines européennes pour s'adapter au risque de pénurie d'un composant de moteur diesel fabriqué au Japon par Hitachi, a indiqué un porte-parole du constructeur automobile français.

Celui-ci a précisé que l'Amérique latine et la Chine n'étaient pas concernées, et que tous les sites européens du groupe n'étaient pas affectés dans les mêmes proportions.

La production à Poissy, Aulnay-en-France, Vigo et Madrid en Espagne, ou Trnava en Slovaquie, est tombée à 40-50% des capacités. Les usines de Sochaux, Mulhouse et Sevelnord, près de Valenciennes, tournent quant à elles à plus de 75% de leurs capacités tandis que les sites de Rennes et Mangualde, au Portugal, ne sont pas concernés par le chômage technique.

"Le groupe a choisi de privilégier les véhicules en phase de lancement pour ne pas les fragiliser, puisque traditionnellement leurs stocks sont plus faibles", a ajouté le porte-parole.

Il faisait notamment référence à la Peugeot 508, assemblée à Rennes, ou à la Citroën DS4, fabriquée à Mulhouse.

PSA avait annoncé lundi que l'arrêt de la production chez le japonais Hitachi, qui lui fournit des débimètres d'air, dans le sillage du séisme qui a frappé l'archipel, provoquerait une baisse de son activité dans les moteurs diesel et entraînerait probablement des mesures de chômage technique en Europe.

Le groupe français estime toujours que son fournisseur devrait reprendre la production sous une semaine.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI