Bourse > Peugeot > Peugeot : PSA cherche un partenaire pour son nouvel hybride
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.810 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
18.885 €Ouverture : -0.40 %Perf Ouverture : 18.935 €+ Haut : 18.770 €+ Bas :
19.005 €Clôture veille : 886 256Volume : +0.11 %Capi échangé : 15 231 M€Capi. :

Peugeot : PSA cherche un partenaire pour son nouvel hybride

PSA cherche un partenaire pour son nouvel hybridePSA cherche un partenaire pour son nouvel hybride

GENEVE (Reuters) - PSA Peugeot Citroën est en discussions avec plusieurs constructeurs généralistes pour produire avec eux sa nouvelle technologie hybride associant un moteur classique à un système à air comprimé, a déclaré à Reuters un des responsables du projet.

"On développera Hybrid Air avec un partenaire constructeur, pour une question de partage des investissements, ça peut être General Motors, mais le jeu est ouvert", a dit Jean-Marc Finot, directeur de l'Ingénierie châssis et de la Dynamique véhicule, lors des journées presse du salon de l'automobile de Genève.

"Pour que ça passe dans le planning, il ne faut pas traîner", a-t-il ajouté, précisant qu'il espérait parvenir à un accord d'ici l'été.

Un porte-parole de GM a indiqué de son côté qu'Hybrid Air ne faisait pas partie actuellement des discussions engagées au sein de l'alliance entre les deux groupes.

Présentée au salon de Genève sur une Citroën C3, cette technologie permet d'abaisser les émissions de CO2 à 69 grammes au kilomètre, contre 104 grammes sans Hybrid Air, et à 2,9 litres la consommation pour 100 kilomètres. En ville, celle-ci tombe même à deux litres au 100, le cap fixé par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à la filière automobile française.

Cette technologie, plus simple que l'hybridation électrique et donc moins coûteuse ou plus facile à entretenir, sera destinée à l'Europe comme aux pays émergents. Les premiers véhicules équipés devraient être commercialisés en 2016.

Le montant de l'investissement que PSA veut partager avec un ou des partenaires en Europe et en Chine, est estimé à moins de 500 millions d'euros.

Gilles Guillaume et Laurence Frost, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...