Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PEUGEOT

UG - FR0000121501 SRD PEA PEA-PME
15.345 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Peugeot : Portée par des résultats annuels records, l'action PSA efface les pertes du début de semaine

mercredi 26 février 2020 à 17h20
Carlos Tavares est parvenu à redresser les finances de PSA

(BFM Bourse) - Le bénéfice net et la marge opérationnelle du constructeur français ont atteint des niveaux inédits lors de l'exercice écoulé, notamment portés par le succès de ses SUV. Immunisé contre le recul du marché chinois... où il est devenu un acteur marginal, PSA se dit par ailleurs "prêt à fusionner" avec Fiat Chrysler Automobiles.

Tous les feux sont au vert pour PSA, dont le l'action (qui reste simplement intitulée "Peugeot" sur Euronext) trône au sommet du palmarès d'un CAC 40 revenu en territoire positif à 15h45 (+0,25%) après avoir cédé jusqu'à 2,58% en début de matinée. Porté par des résultats annuels records -dans un marché automobile mondial pourtant déprimé- le titre du constructeur tricolore bondit de 5,9% à 18,72 euros et efface la majeure partie des pertes accumulées lors des deux premières de la semaine. À 16,92 milliards d'euros, la valorisation boursière du groupe PSA est désormais deux fois supérieure à celle de son concurrent Renault (8,62 milliards)..

Marge opérationnelle record

Le groupe Peugeot-Citroën a dévoilé mercredi matin des revenus records, à 74,7 milliards d'euros (+1%), avec une hausse de 0,7% pour sa division automobile à 58,94 milliards d'euros et de 1,4% pour l'équipementier Faurecia, sa filiale, à 17,76 milliards d'euros.

Cette progression du chiffre d'affaires s'accompagne d'une marge opérationnelle historique, parmi les plus élevées du secteur, à 8,5% des ventes tant pour l'ensemble du groupe (+0,9 point pour la division automobile). Le bénéfice net part du groupe ressort ainsi à 3,201 milliards d'euros (+13,2%), un plus haut historique. Ces performances contrastent avec celles de son rival français Renault qui a enregistré l'an dernier sa première perte nette en dix ans (-141 millions d'euros) et annoncé envisager des fermetures d'usines dans le cadre d'un vaste plan d'économies.

"Nos résultats prouvent la durabilité de notre performance et notre capacité à construire une croissance rentable malgré la faiblesse des marchés mondiaux", s'est félicité le directeur financier Philippe de Rovira au cours d'une téléconférence de presse. Après le recul de 5,8% de la production automobile mondiale en 2019, PSA s'attend à une nouvelle baisse de 3% du marché européen -de loin son principal marché (90% des volumes) depuis l'effondrement de ses ventes en Chine (117.000 véhicules vendus en Chine et Asie du Sud-Est en 2019, 55% de moins qu'en 2018)- de 2% en Russie et stable en Amérique latine.

Pour compenser son échec cuisant sur le marché chinois, PSA a pu compter sur le succès de ses très rentables SUV et notamment celui du Citroën C5 Aircross, cousin du best-seller Peugeot 3008 vendu à plus de 100.000 exemplaires l'an dernier, qui a contribué à faire progresser le mix-produit de 4,3% et de 1,2% la composante prix dans le chiffre d'affaires.

Autre bonne nouvelle: le redressement spectaculaire de sa filiale allemande Opel s'est confirmé l'an dernier. Sa marge opérationnelle a atteint 1,1 milliard d'euros, ce qui représente 6,5% des ventes. Un taux déjà supérieur à l'objectif de 6% initialement visé à l'horizon... 2026.

"Les résultats de PSA sont une fois encore très solides et confirment son statut de premier de la classe", commente Oddo BHF dans une note.

Le "point mort" tombe à 1,8 millions de véhicules

Le constructeur tire les bénéfices d'une stratégie privilégiant la rentabilité aux volumes. Depuis qu'il a pris la direction opérationnelle de la branche automobile en 2014, le PDG du groupe Carlos Tavares a en outre entrepris une vaste réduction des coûts. Celle-ci (coûts de production + coûts fixes) s'est établie à 540 millions d'euros en 2019, et a contribué à l'amélioration de la performance de l'activité automobile (avec un effet positif du mix-produit de 818 millions d'euros et du prix pour 102 millions d'euros).

Conséquence, le seuil de rentabilité du groupe a nettement diminué. Le "point mort" de PSA -le niveau des ventes requis pour être rentable- a ainsi été abaissé à 1,8 million de véhicules l'an dernier, contre deux millions en 2018, indique le groupe dans son communiqué. Du jamais-vu: en 2013, lorsque le groupe était au bord de la faillite (perte nette de 2,3 milliards d'euros sur l'exercice, après une perte de 5 milliards d'euros en 2012), ce seuil de rentabilité était encore de 2,6 millions de véhicules.

Carlos Tavares a par ailleurs souligné que le groupe respectait déjà, depuis le mois de janvier, les nouvelles réglementations en matière d'émissions de CO2 fixées par l'Union européenne, grâce à ses nouvelles motorisations hybrides et électriques. "Nous sommes prêts pour la transition énergétique et toutes les équipes sont concentrées pour offrir à nos clients une mobilité propre, sûre et abordable" se réjouit le dirigeant.

Prêt à fusionner avec FCA

"Fort de notre business model et de notre combativité qui ont démontré leur efficacité, nous sommes impatients d’entrer dans une nouvelle ère avec le projet de fusion avec FCA" ajoute Carlos Tavares, cité dans le communiqué. Le patron de PSA s'est montré confiant dans sa capacité à obtenir le feu vert des autorités de la concurrence pour son projet de fusion avec le groupe italo-américain Fiat Chrysler (FCA) qui doit donner naissance au quatrième constructeur mondial avec près de 8 millions de véhicules vendus par an.

Se disant prêt à "discuter et modifier tout ce qui serait nécessaire", il a indiqué n'avoir "pas de raison de penser qu'il y aura un problème". Les deux sociétés sont "dans une excellente situation financière", s'est-il également réjoui, ne voyant "pas de besoin de restructuration" dans l'immédiat. Fiat Chrysler avait publié début février un bénéfice net de 2,7 milliards d'euros pour 2019.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PEUGEOT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.20 % vs -2.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat