Bourse > Peugeot > Peugeot : Peugeot se dit ouvert à de nouveaux partenariats
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501 UG - FR0000121501   SRD PEA PEA-PME
20.205 € +0.15 % Temps réel Euronext Paris
20.270 €Ouverture : -0.32 %Perf Ouverture : 20.300 €+ Haut : 20.080 €+ Bas :
20.175 €Clôture veille : 2 917 770Volume : +0.32 %Capi échangé : 18 282 M€Capi. :

Peugeot : Peugeot se dit ouvert à de nouveaux partenariats

tradingsat

MILAN (Reuters) - Peugeot Citroën est ouvert à de nouveaux partenariats mais souhaite conserver son indépendance, a déclaré le président du conseil de surveillance dans un entretien publié jeudi.

"Pour l'instant, le message que nous avons fait passer (au président du conseil de directoire Christian) Streiff est que nous voulons demeurer indépendants et que nous voulons garder le contrôle du groupe", a dit Thierry Peugeot, l'un des membres de la famille fondatrice de la marque au lion, au journal italien Il Sole 24 Ore.

"Mais, nous ne freinons pas pour autant notre développement. Je dirais même le contraire: nous sommes ouverts à toute les formes de croissance, de l'alliance à un accord plus fort. Il faut trouver la bonne formule."

Thierry Peugeot estime qu'il sera plus aisé de trouver un accord entre le deuxième constructeur européen après Volkswagen et un autre constructeur à structure familiale.

"Si nous avions à discuter au niveau du capital, cela serait sans doute plus simple, mais je n'exclue rien; nous sommes flexibles et très pragmatiques et prêts à examiner tous les dossiers", dit-il.

Le groupe a tenu compte de l'hypothèse d'un marché européen faible dans ses projections de vente et a conservé les objectifs de profits sur la base du lancement de nouveaux modèles et de la croissance de marchés émergents tels que la Chine ou l'Amérique du Sud.

"Je suis persuadé que la France peut rester compétitive, notre programme de production prévoit que notre usine de Sochaux fonctionne à plein régime", a déclaré Thierry Peugeot.

"Mais il faut s'adapter aux nouvelles conditions économiques, nous sommes dans un monde extrêmement concurrentiel. Il faut savoir comment mener les réformes. Pour conserver notre indépendance, il faut être rentable, et sur ce point, il nous reste du travail."

Milan Newsroom, version française Nicolas Delame

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...