Bourse > Peugeot > Peugeot : Prend 8% après une avalanche d'annonces
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.085 € -0.41 % Temps réel Euronext Paris
18.195 €Ouverture : -0.60 %Perf Ouverture : 18.385 €+ Haut : 18.085 €+ Bas :
18.160 €Clôture veille : 2 576 520Volume : +0.28 %Capi échangé : 16 364 M€Capi. :

Peugeot : Prend 8% après une avalanche d'annonces

tradingsat

(CercleFinance.com) - Peugeot SA (PSA) a terminé son exercice 2013 sur une perte nette part du groupe réduite de 54% environ à 2,3 milliards d'euros. Le groupe entend revenir à une situation de free cash-flow positif à compter de 2016 “au plus tard”. Toute une série d'annonces ont été effectuées parallèlement, d'une levée de fonds à trois milliards d'euros à laquelle participeront Dong Feng et l'Etat français, au départ le mois prochain du patron, Philippe Varin. Ce dernier sera remplacé par un ancien de Renault, Carlos Tavares.

En Bourse de Paris ce matin, l'action Peugeot s'adjuge près de 8% quelques minutes après l'ouverture, à 13,5 euros.

Sur la période, le chiffre d'affaires du constructeur automobile au lion a baissé de 2,4% à 54,1 milliards d'euros. Les ventes de la seule division Automobile ont baissé de 4,8% à 36,5 milliards d'euros.

Le marché automobile européen s'est contracté de 2% en 2013, rappelle PSA.

La consommation de cash-flow libre, qui était de trois milliards d'euros en 2012, n'était que de 426 millions en 2013. En fin d'année, la dette nette était de 4,1 milliards d'euros, soit un milliard de plus qu'à fin 2012. A titre de comparaison, les capitaux propres étaient de 7,8 miliairds d'euros fin 2013.

La perte opérationnelle courante s'est contractée de 560 à 177 millions d'euros, la marge correspondante revenant de - 1% à - 0,3% des ventes. Celle de la division Automobile est de 1.042 millions d'euros, soit 30,3% de moins qu'en 2012, et la marge dans cette branche passe de - 3,9% à - 2,9%.

Le président du directoire du groupe, Philippe Varin, a déclaré que : 'nous avons traversé des années très difficiles pour l'industrie automobile en Europe, qui ont amplifié les difficultés structurelles de notre Groupe, trop centré sur le continent européen. Nous avons vigoureusement réagi par des mesures de restructuration difficiles, dont nous commençons à voir aujourd'hui les fruits et par le lancement de véhicules coeur de gamme en 2013 qui ont dépassé leurs objectifs'.

En guise de perspectives pour 2014, Peugeot SA table sur un marché automobile en croissance de 2% en Europe et de 10% en Chine, bien qu'une baisse de 2% soit attendue en Amérique Latine, et que la Russie devrait rester neutre. Le free cash-flow devrait redevenir positif à compter de 2016 “au plus tard”.

Parallèlement à ces résultats, le groupe annonce toute une série de mesures, dont le renforcement du partenariat avec le chinois Dong Feng, qui participera à une augmentation de capital de trois milliards d'euros à hauteur de 800 millions d'euros, tout comme l'Etat français qui entrera ainsi au capital. A terme, les Peugeot, Dong Feng et l'Etat devraient chacun détenir 14% des parts.

En outre, un crédit bancaire syndiqué de 2,7 milliards d'euros a été renouvelé.
Enfin, PSA est entré en négociations exclusives concernant la création d'un partenariat entre Banque PSA Finance et Santander, une banque espagnole.

'Avec les annonces d'aujourd'hui, nous donnons un nouvel élan à notre Groupe, fort d'un projet industriel et commercial ambitieux et de moyens financiers consolidés', a ajouté Philippe Varin, va enfin va passer la main à Carlos Tavares, un ancien de Renault qui deviendra président du directoire de Peugeot SA à compter du 31 mars.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI