Bourse > Peugeot > Peugeot : Goldman Sachs joue une moindre décote familiale
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.020 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
18.290 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 14 591 M€Capi. :

Peugeot : Goldman Sachs joue une moindre décote familiale

tradingsat

(CercleFinance.com) - Surprise : Goldman Sachs a changé son fusil d'épaule quant à l'action Peugeot, qui en cinq ans a perdu près de 80% de sa valeur. Ses analystes ont délaissé leur précédent conseil vendeur de 'sous-performance' au profit d'une vigoureuse recommandation d'achat. En effet, le titre du constructeur automobile français a été intégré dans la liste des valeurs recommandées ('Conviction List') du broker. Enfin, l'objectif de cours est relevé de 8,3 à 9 euros, ce qui suggère un beau potentiel d'appréciation.

En Bourse de Paris où le CAC rebondit de 0,9% ce matin, l'action Peugeot s'envole de 7,4% à 6,7 euros.

Goldman Sachs rappelle qu'il a longtemps considéré Peugeot SA (PSA) comme 'un constructeur automobile mal positionné sur ses marchés, fortement 'euro-centré' et en attente d'une nouvelle donne stratégique'.

Mais les choses pourraient changer, estime la banque d'affaires américaine, si l'on en croit ce que rapportaient récemment les agences de presse : 'la famille Peugeot pourrait se décider à céder le contrôle de PSA', ce qui, le cas échéant, jouerait le rôle de catalyseur pour le titre.

En effet, 'libéré du contrôle familial, la direction de PSA aurait les coudées franches pour suivre un vaste éventail de possibilités visant à créer de la valeur'. Les possibilités sont nombreuses, “la montée au capital de General Motors (GM) n'étant que l'une d'entre elles”. Goldman Sachs estime ainsi qu'en cas d'adoption d'un 'plan clair de restructuration', le titre PSA s'en trouverait fortement revalorisé.

Finalement, les analystes soulignent la présence de trois vecteurs qui devraient porter l'action Peugeot : d'abord, la confiance croissante des acteurs de marché dans l'objectif de retour à l'équilibre du cash-flow fin 2014. Ensuite, la production automobile européenne pourrait avoir touché son point bas au 2ème trimestre et profiter ensuite de l'amélioration du sentiment des consommateus. Enfin, la “libération” des contraintes familiales de la direction du groupe est à nouveau soulignée.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...