Bourse > Peugeot > Peugeot : Décolle de 7%, un broker à l'achat et des rumeurs
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.400 € -3.41 % Temps réel Euronext Paris
19.050 €Ouverture : -3.41 %Perf Ouverture : 19.180 €+ Haut : 18.285 €+ Bas :
19.050 €Clôture veille : 4 696 980Volume : +0.52 %Capi échangé : 16 649 M€Capi. :

Peugeot : Décolle de 7%, un broker à l'achat et des rumeurs

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tout se ligue pour tirer l'action Peugeot vers le haut ce midi en Bourse de Paris, où elle décolle de plus de 7% à 6,7 euros. D'une part, l'influent bureau d'études américain Goldman Sachs a radicalement changé d'avis sur le titre, désormais vivement recommandé à l'achat. D'autre part, les rumeurs entourant le capital de Peugeot vont bon train, et elles ne concernent pas que General Motors. Dongfeng Motor, partenaire de Peugeot en Chine, pourrait également être sur les rangs.

En effet, Goldman Sachs a longtemps considéré Peugeot SA (PSA) comme 'un constructeur automobile mal positionné sur ses marchés, fortement 'euro-centré' et en attente d'une nouvelle donne stratégique'.

C'est terminé : le bureau d'études a changé son conseil de 'sous-performance' à “surperformance”, sans passer par la case “neutre”. Il a aussi ajouté le titre Peugeot SA à sa liste des valeurs recommandées ('Conviction List'). Enfin, Goldman Sachs a relevé son objectif de cours de 8,3 à 9 euros.

Le principal argument est le suivant : 'la famille Peugeot pourrait se décider à céder le contrôle de PSA', à en croire les propos rapportés récemment par les agences de presse, indique Goldman Sachs.

'Libéré du contrôle familial, la direction de PSA aurait les coudées franches pour suivre un vaste éventail de possibilités visant à créer de la valeur'. Les possibilités sont nombreuses, “la montée au capital de General Motors (GM) n'étant que l'une d'entre elles”. Goldman Sachs estime ainsi qu'en cas d'adoption d'un 'plan clair de restructuration', le titre PSA s'en trouverait fortement revalorisé.

Par ailleurs, les rumeurs entourant le capital de Peugeot ne se limitent pas à General Motors. Selon les analystes de Barclays Bourse, “le quotidien chinois 21st Century Business Herald rapporte que Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance du groupe, a placé ses espoirs dans Dongfeng Motor. En fait PSA, qui est en difficulté en Europe, envisagerait de faire entrer son partenaire industriel en Chine dans son capital.”


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI