Bourse > Peugeot > Peugeot : Perte semestrielle plus lourde que prévu
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501 UG - FR0000121501   SRD PEA PEA-PME
18.260 € -1.46 % Temps réel Euronext Paris
18.510 €Ouverture : -1.35 %Perf Ouverture : 18.555 €+ Haut : 18.260 €+ Bas :
18.530 €Clôture veille : 2 912 310Volume : +0.32 %Capi échangé : 16 522 M€Capi. :

Peugeot : Perte semestrielle plus lourde que prévu

Perte semestrielle plus lourde que prévuPerte semestrielle plus lourde que prévu

(Tradingsat.com) - Peugeot a publié mercredi une perte semestrielle bien plus importante que prévu, qui s'élève en effet à -819 millions d'euros, contre un bénéfice net de 806 millions d'euros au premier semestre 2011, et -200 millions d'euros anticipés par le consensus.

Le chiffre d'affaires du Groupe ressort à 29,6 Mds€, en baisse de 5,1%, alors que le chiffre d'affaires de la division Automobile est en repli de 10,5%. Le résultat opérationnel courant est à l'équilibre à 4 M€, contre 1 157 M€ au premier semestre 2011, et le résultat opérationnel courant de la division Automobile à -662 M€.

Le free cash flow se monte à -954 M€ hors éléments exceptionnels, et à -449 M€ après dividende exceptionnel de Banque PSA Finance, cessions immobilières et investissements financiers.

La dette nette au 30 juin 2012 est réduite à 2,4 Md€, contre 3,4 Mds€ au 31 décembre 2011.

Enfin, dans un contexte de dégradation durable de la demande en Europe, le constructeur envisage, au-delà des mesures de réduction des coûts et de gestion du cash mises en place début 2012 et en cours d'exécution, un plan de 1,5 Mds€ en 2015. Ce plan « Rebond 2015 » permettra de dégager un cash flow opérationnel à l'équilibre fin 2014.

Le Groupe s'attend à un repli plus marqué du marché automobile en Europe de l'ordre de 8%, à une croissance de l'ordre de 7% en Chine, de 2% en Amérique Latine et de 9% en Russie.

Fin 2012, le Groupe vise à stabiliser sa dette nette à un niveau proche de celui de juin 2012, grâce à son plan de réduction des coûts de 1 Md€, ses cession d'actifs, dont l'ouverture du capital de GEFCO, et le retour des stocks au niveau de 2010.

En 2013, le rythme de consommation de cash opérationnel devrait être divisé par deux.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...