Bourse > Peugeot > Peugeot : Perte de -819 me au s1 (contre +806 me)
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.400 € -3.41 % Temps réel Euronext Paris
19.050 €Ouverture : -3.41 %Perf Ouverture : 19.180 €+ Haut : 18.285 €+ Bas :
19.050 €Clôture veille : 4 696 980Volume : +0.52 %Capi échangé : 16 649 M€Capi. :

Peugeot : Perte de -819 me au s1 (contre +806 me)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le chiffre d'affaires Groupe atteint 29 553 ME, en repli de 5,1%. Il est affecté par la baisse du chiffre d'affaires de la division Automobile à 20,2 MdsE en baisse de -10,5%, reflétant principalement la baisse des ventes de 13%.

Le chiffre d'affaires des autres divisions est en progression pour Faurecia et BPF avec respectivement 8 765 ME et 979 ME, Gefco à 1 881 ME.

Le résultat opérationnel courant Groupe s'établit à 4 ME, contre un résultat de 1 157 ME au premier semestre 2011. 'Cette forte contraction est principalement due à la contre-performance de la division Automobile' indique le groupe.

Les frais financiers nets s'élèvent à 264 ME, contre 132 ME. 'Cette augmentation s'explique notamment par l'impact du remboursement de l'emprunt d'Etat en 2011 qui a généré une reprise exceptionnelle de charges de 73 ME au premier semestre 2011 et par deux nouvelles émissions obligataires de PSA' explique le groupe.

Le Résultat net part du Groupe ressort à -819 ME contre un gain de 806 ME enregistré au premier semestre 2011. Le résultat net par action s'élève à -2,73 E, contre 3,55 E au 30 juin 2011.

' Restaurer la compétitivité du Groupe permettra d'assurer son avenir et de poursuivre le développement mondial de nos marques Peugeot et Citroën. Le Mondial de l'Automobile sera l'occasion de mesurer les progrès de la montée en gamme avec, l'extension des gammes Citroën DS et Peugeot 208 ' a déclaré Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën.

Le Groupe s'attend à un repli plus marqué du marché automobile en Europe de l'ordre de 8%, à une croissance de l'ordre de 7% en Chine, de 2% en Amérique Latine et de 9% en Russie. Fin 2012, le Groupe vise à stabiliser sa dette nette à un niveau proche de celui de juin 2012, grâce à son plan de réduction des coûts de 1 MdE, ses cessions d'actifs, dont l'ouverture du capital de GEFCO, et le retour des stocks au niveau de 2010.

'La dégradation durable de la demande en Europe rend aujourd'hui nécessaire, au-delà des mesures de réduction des coûts et de gestion du cash mises en place début 2012 et en cours d'exécution, un plan de 1,5 MdsE en 2015. Ce plan ' Rebond 2015 ' permettra de dégager un cash flow opérationnel à l'équilibre fin 2014' indique la direction.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI