Bourse > Peugeot > Peugeot : Le site PSA de Rennes produira un nouveau véhicule en 2016
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
19.295 € +2.31 % Temps réel Euronext Paris
18.675 €Ouverture : +3.32 %Perf Ouverture : 19.315 €+ Haut : 18.655 €+ Bas :
18.860 €Clôture veille : 2 609 390Volume : +0.32 %Capi échangé : 15 624 M€Capi. :

Peugeot : Le site PSA de Rennes produira un nouveau véhicule en 2016

Le site PSA de Rennes produira un nouveau véhicule en 2016Le site PSA de Rennes produira un nouveau véhicule en 2016

RENNES (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi la construction en 2016 d'un nouveau véhicule de moyenne gamme sur le site de Rennes-La Janais où un important plan social est en cours.

La production de ce véhicule de sept places qui remplacera dans un style "très différent" l'actuelle Peugeot 5008 devrait débuter au milieu de 2016 pour une commercialisation prévue à la fin de cette même année.

"Rennes a su s'adapter et sera un site prêt à accueillir un véhicule absolument nouveau qui va marquer une étape importante", a déclaré Denis Martin, le directeur industriel du groupe PSA, lors d'une conférence de presse.

Le site de Rennes était jusqu'à présent spécialisé dans les voitures haut de gamme, comme la C5 et la 508.

"On ouvre Rennes sur un segment de marché extrêmement important", a souligné Denis Martin.

Quelque 90 millions d'euros vont être investis ces trois prochaines années pour la production de cette automobile aux contours déjà définis mais tenus secrets, somme à laquelle s'ajoutent 30 millions d'euros pour la modernisation de l'usine.

La direction du groupe PSA envisage une production de 70.000 véhicules par an, ainsi que la production d'une 508 "restylisée" pour atteindre un rythme espéré de 120.000 à 150.000 véhicules par an en 2017.

Les représentants syndicaux du site, durement touché par un plan social qui prévoit la suppression de 1.400 postes sur un effectif de 5.200 employés, ont favorablement accueilli le projet qui, estiment-ils, pourra "redynamiser" le site.

"On a enfin des perspectives pour Rennes et on peut espérer que ce nouveau véhicule va stabiliser les effectifs", a dit Pierre Contesse, délégué Force ouvière sur le site de la Janais.

Denis Martin a déclaré que des solutions de reclassements internes ou externes avaient été identifiées pour la quasi-totalité des 1.400 postes qui seront supprimés.

"Il nous reste encore à trouver des solutions pour une petite centaine de personnes", a-t-il dit, ajoutant que la réindustrialisation d'une partie du site de Rennes-La Janais, où un "pôle carrosserie" est notamment prévu, pourrait offrir à terme 400 emplois.

Le directeur industriel du groupe PSA a toutefois reconnu que les deux prochaines années allait être encore une "période difficile" pour l'usine rennaise avec une production limitée à la 508 et à une C5 en fin de vie.

En 2013, les employés ont été mis au chômage technique durant une centaine de jours, faute d'une production suffisante.

Pierre-Henri Allain, édité par Sophie Louet

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...