Bourse > Peugeot > Peugeot : La SNCF met 28 millions dans le loueur entre particuliers OuiCar
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.065 € -1.09 % Temps réel Euronext Paris
18.080 €Ouverture : -0.08 %Perf Ouverture : 18.095 €+ Haut : 17.955 €+ Bas :
18.265 €Clôture veille : 1 818 270Volume : +0.20 %Capi échangé : 16 346 M€Capi. :

Peugeot : La SNCF met 28 millions dans le loueur entre particuliers OuiCar

La SNCF met 28 millions dans le loueur entre particuliers OuiCarLa SNCF met 28 millions dans le loueur entre particuliers OuiCar

PARIS (Reuters) - La SNCF a annoncé jeudi avoir investi 28 millions d'euros pour devenir l'actionnaire majoritaire de la société de location entre particuliers OuiCar, dernière étape du développement de son offre pour les déplacements avant et après le train.

OuiCar, pionnier de son secteur, revendique une flotte de plus de 20.000 véhicules et vise les 100.000 d'ici 2018, notamment pour couvrir "les zones les moins denses, là où l'offre de transport est réduite", dit le communiqué commun.

L'investissement de 28 millions va faire de la SNCF l'actionnaire majoritaire de cette start-up créée en 2007.

L'opérateur ferroviaire était présent par l'intermédiaire du fonds Ecomobility Ventures qu'il a lancé avec Orange, PSA Peugeot Citroën et Total pour soutenir les start-ups du secteur.

Il s'agit, explique la SNCF, de compléter une offre "complémentaire au train, en amont ou en aval [du] déplacement". Depuis le début de l'année, la SNCF a lancé IDVROOM, un service de covoiturage de courte distance, et s'est associé à ZipCar, une offre de location courte durée présente dans 25 gares.

La SNCF, confrontée à la concurrence des nouvelles offres de covoiturage voire à l'aérien low-cost, mais aussi à la problématique de liaisons parfois difficiles avec les nouvelles gares situées en périphéries des villes, tente désormais de rajeunir son offre.

Après avoir lancé une offre low-cost, OuiGo, en 2013, elle a présenté la semaine dernière "TGV Pop", service 100% numérique.

Les trains prendront le départ uniquement s'ils sont assez demandés et les billets, à prix réduits par rapport aux tarifs habituels, seront vendus au plus tôt quatre jours avant départ. Les voyageurs seront en outre regroupés en fonction de "centres d'intérêt" renseignés en ligne.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI