Bourse > Peugeot > Peugeot : En tête du cac sur de nouvelles rumeurs avec gm
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.020 € -1.48 % Temps réel Euronext Paris
18.240 €Ouverture : -1.21 %Perf Ouverture : 18.270 €+ Haut : 18.020 €+ Bas :
18.290 €Clôture veille : 3 422 800Volume : +0.42 %Capi échangé : 14 591 M€Capi. :

Peugeot : En tête du cac sur de nouvelles rumeurs avec gm

tradingsat

(CercleFinance.com) - En hausse de 8,3% ce matin à 16,6 euros, l'action Peugeot tenait toujours la tête des plus fortes hausses de l'indice parisien CAC 40, qui ne prend que 0,3%, sur de nouvelles rumeurs de rapprochement avec l'américain General Motors (GM). L'information se précise : GM pourrait entrer symboliquement au capital du constructeur français, apprend-on ce matin. Mais nombre d'analystes pointent toujours l'épineuse question des surcapacités industrielles du groupe français.

Selon l'agence de presse Bloomberg, Peugeot pourrait annoncer dès cette semaine la prise d'une participation d'au plus 7% à son capital par l'américain General Motors. Ce pourcentage serait lié à l'alliance stratégique que les deux groupes souhaiteraient signer. D'autres sources, comme Philippe Cohen chez Barclays Bourse, évoquent une participation d'au maximum 5%.

Selon l'agence de presse, l'accord entre Peugeot SA et General Motors pourrait porter sur la construction de moteurs et de véhicules. GM pourrait aussi ouvrir à Peugeot des marchés sur lesquels il est mieux positionné, comme bien sûr les Etats-Unis, mais aussi l'Inde et la Chine, où il se classe numéro 1, et le Brésil, où il est numéro 3.

Rappelons que General Motors a réussi à dégager un bénéfice net de 7,6 milliards de dollars en 2011, malgré une lourde perte sur ses activités européennes au 4ème trimestre. Sa filiale GM Europe (GME) a accusé une perte opérationnelle de 600 millions de dollars sur le 4ème trimestre, dont 200 millions de dollars uniquement liés à des coûts de restructuration. Le groupe dit 'travailler dur' afin de permettre à sa branche européenne de renouer avec la rentabilité.

En Bourse de Paris ce matin, le groupe Peugeot valait 3,9 milliards d'euros soit environ 5,2 milliards de dollars US, quand hier soir à Wall Street GM capitalisait 41,4 milliards de dollars. Soit pratiquement huit fois plus.

Pour l'instant, la seule annonce officielle de Peugeot SA, qui date du 21 février, se borne à confirmer l'existence de 'discussions pour des projets de coopérations et d'alliances', sans mentionner aucun nom. 'Il n'y a aucune certitude qu'elles aboutissent', ajoutait alors PSA.

Nombre d'analystes se montrent sceptiques, comme ce matin ceux d'UBS, qui restent “neutres” sur la valeur, tout en relevant leur objectif à 17 euros. Le bureau d'études s'attend, quant à l'action Peugeot, 'à une poursuite de la volatilité à court terme, tout en considérant positivement que la direction semble prendre des mesures visant à répondre au problème structurel que constitue le manque de taille critique' du constructeur au lion en envisageant un rapprochement, indique la note de recherche.

Pas d'enthousiasme excessif : 'nous n'en sommes qu'à un stade préliminaire', estiment les analystes. En outre, avant toute combinaison de Peugeot SA et de GM Europe, soit essentiellement Opel et Vauxhall, il faudrait 'd'abord que la question de la structure de coût française soit posée', estime UBS.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...