Bourse > Peugeot > Peugeot : Citroën opposé à la prime à la casse
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.725 € +0.35 % Temps réel Euronext Paris
18.975 €Ouverture : -1.32 %Perf Ouverture : 18.975 €+ Haut : 18.390 €+ Bas :
18.660 €Clôture veille : 4 501 700Volume : +0.50 %Capi échangé : 16 943 M€Capi. :

Peugeot : Citroën opposé à la prime à la casse

Citroën opposé à la prime à la casseCitroën opposé à la prime à la casse

(Tradingsat.com) - Le directeur général de Citroën, Frédéric Banzet estime que la mise en place d'une nouvelle prime à la casse ne serait pas « ce qu'il y a de mieux » pour relancer les ventes de voitures en Europe.

Au vu de l'état actuel du marché de l'automobile qui se caractérise par une forte chute des ventes de voitures, son effet serait, selon lui, limité. « Une prime à la casse a pour effet de gommer un trou très violent du marché, là, on n'est pas dans un trou très violent », a-t-il fait valoir, cité mardi par la presse financière.

Dans l'Union européenne, les ventes de voitures neuves ont décroché de 8,7% en mai, pour le 8ème mois consécutif. Le groupe automobile Peugeot-PSA est loin d'être épargné par ce ralentissement notable en effet, les ventes automobiles en Europe du groupe ont baissé de 20,2% au premier trimestre 2012 par rapport à la même période de 2011.

Les propos de Frédéric Banzet font suite à ceux de Carlos Tavares, numéro deux du constructeur Renault , qui avait la semaine dernière appelé le gouvernement à soutenir le marché français et le marché européen, comme cela avait été le cas en 2008-2009.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg avait répondu à cet appel du pied en promettant l'attention toute particulière de son ministère à ce sujet, sans toutefois proposer des mesures concrètes.

L'agence Fitch Ratings a elle aussi mis en doute l'efficacité de l'introduction d'une nouvelle prime à la casse, à peine deux ans après l'arrêt de la première le 31 décembre 2010 (en ce qui concerne la prise de commande) en France. En effet, cette réintroduction aurait certes l'avantage de soutenir les ventes automobiles à court terme, mais ses effets risqueraient d'être pénalisants sur le long terme, selon l'agence.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI