Bourse > Peugeot > Peugeot : Baisse moins forte que prévu du bénéfice opérationnel de BMW
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.085 € -0.41 % Temps réel Euronext Paris
18.195 €Ouverture : -0.60 %Perf Ouverture : 18.385 €+ Haut : 18.085 €+ Bas :
18.160 €Clôture veille : 2 576 520Volume : +0.28 %Capi échangé : 16 364 M€Capi. :

Peugeot : Baisse moins forte que prévu du bénéfice opérationnel de BMW

Marché : Le bénéfice opérationnel de BMW recule au 1er trimestreMarché : Le bénéfice opérationnel de BMW recule au 1er trimestre

BERLIN (Reuters) - BMW a fait état jeudi d'un recul moins marqué que prévu de son bénéfice opérationnel du premier trimestre, qui s'est établi à deux milliards d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 1,834 milliard.

En revanche, le résultat d'exploitation de son activité automobile, hors motos et services financiers, a baissé plus que prévu, de 15,9% à 1,58 milliard d'euros alors que le consensus Reuters était à 1,60 milliard. De même, sa marge opérationnelle a été ramenée à 9,9% contre 11,6% au premier trimestre 2012.

Ce recul du bénéfice d'exploitation (Ebit) dans l'automobile s'explique essentiellement par des rabais consentis en Europe et par des livraisons en baisse en direction de la Chine.

"Nous ne nous attendons pas à une forte impulsion de la plupart des marchés européens dans les mois à venir", a déclaré le président du directoire Norbert Reithofer. "Les conditions économiques dans ces régions devraient rester difficiles."

Il a ajouté qu'il faudrait au moins cinq ans à l'Europe pour surmonter une crise de la dette qui a fait tomber le marché automobile européen à un creux de près de 20 ans.

Néanmoins, le constructeur automobile allemand a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de 2013, à savoir des nouvelles ventes record de véhicules, un bénéfice imposable équivalent au niveau record de 2012 et une marge opérationnelle de la division automobile comprise entre 8% et 10%.

Vers 09h00 GMT, le titre BMW affichait l'une des plus fortes hausses de l'indice Euro Stoxx 50, avec une progression progresse de 1,03% à 70,77 euros, alors que l'indice du secteur automobile en Europe cédait 0,99%.

Les marques de luxe allemandes comme BMW, la filiale de Volkswagen Audi et Mercedes ont mieux résisté au ralentissement économique que leurs pairs européens sur les marchés de masse comme PSA Peugeot Citroën.

Audi, premier concurrent de BMW, a annoncé une baisse de sa marge opérationnelle au premier trimestre à 11,1% contre 11,4% et prévoit également une marge comprise entre 8% et 10% en 2013.

Mercedes, qui peine plus que BMW et Audi à produire des voitures plus petites et qui a moins de succès en Chine, a annoncé une chute de sa marge trimestrielle à 3,3% contre 8,2%.

Sa maison mère Daimler a abaissé ses prévisions de résultats fin avril, pour la deuxième fois en six mois, après avoir vu ses profits réduits de plus de moitié au premier trimestre en raison du marasme en Europe et de problèmes de distribution en Chine.

Andreas Cremer, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI