Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : une semaine de baisse pour les barils
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.35 +1.09 %
45.67Ouverture : 46.48+ Haut : 45.41+ Bas :
+1.49 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 42 660Volume :

Pétrole wti : une semaine de baisse pour les barils

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vendredi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en juin prenait 0,7% à 108,6 dollars, le WTI américain de même échéance le suivant plus mesurément de 0,4% à 99,9 dollars. Mais sur la semaine, à cette heure, le WTI a perdu 2% et le Brent 1,6%.

En effet, le Brent de Mer du Nord est soutenu par les tensions croissantes en Ukraine : le pouvoir central de Kiev tente actuellement de reprendre aux séparatistes pro-russes le contrôle de l'Est du pays, où se concentrent les populations russophones et les complexes industriels.

Or la Russie est un fournisseur capital de gaz et de pétrole pour l'Europe de l'Ouest. En outre, une partie important du gaz russe destiné à l'UE transite par l'Ukraine. Les pays de l'Ouest de l'Europe et les Etats-Unis ont déjà imposé des sanctions à des officiels russes, en visant notamment les compagnies spécialisées dans les hydrocarbures.

Outre-Atlantique et comme prévu, les stocks commerciaux de pétrole brut américain ont atteint un nouveau record de plus de 30 ans la semaine passée, selon les chiffres officiels publiés par l'EIA mercredi. Même si, à 399,3 millions de barils, leur progression effective (+ 1,7 million de barils sur une semaine) était moins forte que prévu (+ 2,4 millions).

Cependant, la déception était de mise du côté des produits raffinés : les réserves d'essence et de distillats (fuel domestique et diesel) sont sont accumulées, avec des variations de + 1,9 et + 1,6 million de barils respectivement alors que les anticipations étaient beaucoup plus mesurées (+ 0,6 et 0).

'La véritable surprise provient de la hausse des stocks d'essence', commentent les analystes Matières premières d'ANZ.

En effet, avec les beaux jours, les départs en vacances et en week-ends se multiplient aux Etats-Unis, le plus souvent en voiture, ce qui stimule de manière saisonnière la consommation d'essence. C'est la 'driving season', dont le coup d'envoi correspond traditionnellement au week-end prolongé du Memorial Day (le 26 mai cette année).



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI