Bourse > Pétrole > Pétrole : tentative de reprise, mais lourdeur persistante
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.83 +0.83 %
49.30Ouverture : 50.20+ Haut : 48.94+ Bas :
+1.08 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 45 276Volume :

Pétrole : tentative de reprise, mais lourdeur persistante

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur les marchés pétroliers en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre tentait de se reprendre en gagnant 1,4% à 42,7 dollars, le WTI américain de livraison septembre prenant 1,1% à 40,5 dollars.

Rappelons que le rebond de ce jour fait suite à une rude correction la veille sur des statistiques peu encourageantes, que le Brent avoisinait les 53 dollars le 9 juin dernier, et qu'hier, le WTI a “cassé” les 40 dollars... La tendance baissière est donc récente, mais aussi marquée.

'La correction des cours du pétrole devient importante et violente. Sur la séance d'hier, les cours perdent plus de 3,5%, les investisseurs restant inquiet des risques d'excès d'offre et d'une demande atone', rappellent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

D'une manière générale, se désolent les spécialistes de Saxo Banque, “en Europe, les derniers indicateurs, notamment PMI, confirment que la trajectoire de la croissance demeure très incertaine. Il sera aisé de blâmer le Brexit pour la faible croissance. Cependant, le processus de ralentissement a commencé bien avant, au début de l'année. L'Europe comme les Etats-Unis sont en fin de cycle économique, ce qui est bien démontré avec la publication des derniers résultats trimestriels outre-Atlantique”.

Or la consommation de pétrole dépend étroitement de l'intensité de l'activité économique, au sujet de laquelle les derniers signaux, tous pays confondus, ne sont guère encourageants.

Cité par CMC Markets, le stratégiste Matières premières de BNP Paribas, Harry Tchilinguirian, a estimé que certes, 'il y a eu un équilibrage temporaire du marché du pétrole. Maintenant, l'offre qui avait disparu en raison de coupures de production commence à revenir sur le marché, et la réduction de la production américaine qui était censée équilibrer le paradigme pétrolier s'avère moins forte qu'espérée'.

En effet, après une forte dégringolade, le nombre de puits de forage en activité aux Etats-Unis remonte légèrement ces dernières semaines.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...