Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : tendances sans relief mardi midi
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
47.00 +1.23 %
46.40Ouverture : 47.00+ Haut : 46.40+ Bas :
+1.29 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 5 559Volume :

Pétrole wti : tendances sans relief mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les tendances manquaient de relief ce midi pour les marchés pétroliers. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord d'échéance août grappillait 0,3% à 63,6 dollars, le WTI américain de même échéance se tassant de 0,2% à 60,3 dollars.

'L'éventualité d'un accord relatif à la dette grecque n'a pas donné aux marchés pétroliers le même coup de fouet qu'aux marchés d'actions', ne peut que constater Commerzbank, puisqu'à son cours actuel, le brut se traite dans le bas du canal de fluctuation observé depuis mi-avril.

Concernant les Etats-Unis, les analystes d'Aurel BGC relèvent ce matin que “l'offre de pétrole reste abondante sur le marché. Ces dernières années, l'EIA a clairement sous-estimé, le développement de l'offre de pétrole aux Etats-Unis, mais l'agence a aussi surestimé la consommation de pétrole de l'économie américaine. Au cours de la dernière décennie, la demande a été nettement inférieure aux attentes.” En cause : la baisse de consommation des carburants des automobiles notamment.

La thématique de la “suroffre” risque d'ailleurs de perdurer puisqu'au-delà de l'Arabie saoudite, qui semble poursuivre sa politique de part de marché, et des exportations irakiennes toujours bien orientées, l'Iran et les sanctions qui le frappent actuellement sont également surveillées de près.

Selon les courtiers d'ADS Securities, à Dubai, “le brut ne négocie dans des marges étroites et les regards des opérateurs sont maintenant braqués sur un accord potentiel entre les grandes puissances de l'Ouest et l'Iran d'ici la fin du mois.

Certes, les obstacles à une levée des sanctions qui perturbent les exportations pétrolières iraniennes sont sans doute nombreux, mais 'la possibilité d'un accord ne doit être exclue', ajoute Commerzbank. Dans ce cas, davantage de brut iranien pourrait alors se déverser sur un marché déjà surapprovisionné.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI