Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : tendances opposées du Brent et du WTI
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : tendances opposées du Brent et du WTI

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans tendance, le Brent se tassait quand le WTI gagnait du terrain, sur fond de divergences de perspectives de croissance. Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en avril cédait 0,4% à 109,3 dollars et le WTI américain de même échéance prenait 0,2% à 92,7 dollars.

Un analyste relève que l'écart de prix entre le Brent et le WTI est maintenant revenu à son plus bas niveau depuis janvier. Une conjoncture européenne morose peut expliquer le retrait du Brent, de même que des échéances politiques à l'issue indécise, comme le sommet européen des 14 et 15 mai..

En revanche, le cours du WTI est reparti vers le haut alors qu'un indicateur laisse supposer que la hausse des stocks commerciaux de brut américains ne va peut-être pas augmenter, comme il l'était encore prévu hier. Cet après-midi en effet, l'Energy Information Agency (EIA) fera le point sur ce sujet, sachant que cette jauge de la demande du consommateur américain et des importations avait atteint la semaine dernière 381,3 millions de barils, un niveau historiquement élevé et aussi une 7ème semaine de hausse d'affilée. Hier encore, le consensus tablait sur un nouvel accroissement de ces stocks.

Or l'American Petroleum Institute (API), qui publie cette même mesure selon un base de calcul différente (un peu moins exhaustive), mais avec 24 heures d'avance sur l'EIA, a fait état d'une baisse de plus d'un millions de barils des stocks de brut. Globalement, les deux mesures convergent en tendance.

En outre, selon Standard Bank, 'les perspectives de la demande (pétrolière) américaine sont particulièrement prometteuses, et nettement meilleures que ce que nous avions anticipé en début d'année', notent les analystes de Standard Bank. 'Nous restons préoccupés par les conséquences des difficultés budgétaires passées et à venir sur la croissance US et donc sur son appétit en pétrole', ajoutent-ils, tout en notant que les indices de confiance du consommateur comme les derniers indicateurs ont été peu pénalisés.

Bref, 'l'économie américaine pourrait se révéler tout aussi résistante face au 'sequester' (mise en place de réduction de dépenses automatiques, ndlr) que face aux autres obstacles fiscaux', indiquent-ils.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI