Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Stabilisation du cours du brent vers 115 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.10 +0.55 %
45.67Ouverture : 46.22+ Haut : 45.41+ Bas :
+0.94 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 12 146Volume :

Pétrole wti : Stabilisation du cours du brent vers 115 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Malgré la poursuite des combats en Libye, le cours du pétrole se stabilisait - à des niveaux élevés - mardi midi. Vers 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance mai perdait 0,2% à 114,7 dollars, quand le WTI américain de même livraison l'imitait en revenant à 102,9 dollars.

Rappelons, du côté de l'indice WTI, que c'est aujourd'hui qu'expirent les produits à échéance Avril, ce qui peut entraîner des liquidations sur cette échéance et peser sur la suivante.

Malgré tout, la catastrophe survenue au Japon pèse logiquement sur la demande pétrolière de l'archipel et les bombardements internationaux sur la Libye, membre de l'OPEP, qui ont commencé ce week-end, ajoutent encore aux incertitudes au Moyen-Orient. La Libye produisait quelque 1,59 million de barils/jour en début d'année, ne ne doit plus extraire qu'entre le tiers et le quart de ce chiffre.

D'un point de vue fondamental, la crise libyenne ne semble guère affecter le marché. Les analystes de Natixis notaient, dans le dernier numéro de leur hebdomadaire Commo Hebdo que “l'OPEP a effectivement augmenté la production, certaines informations suggérant une production supérieure à 30 millions de barils/jour en février, alors que la hausse de la production en Arabie Saoudite et au Venezuela a plus que compensé la baisse de la production libyenne.”

Mais attention, ajoute Natixis : “pour mars, nous pensons que la production de l'OPEP devrait retomber à 29 millions de barils/jour, alors que la production libyenne est de plus en plus réduite”.

Outre la Libye, les troubles se poursuivent au Yémen, et un millier de soldats saoudiens sont entrés au Bahreïn la semaine dernière pour y rétablir l'ordre, au grand dam de l'Iran.

Enfin, selon le consensus, les stocks de distillats (fuel et diesel) et d'essence pourraient de nouveau avoir reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, selon les chiffres que publiera demain après-midi l'Energy Information Agency.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI