Bourse > Pétrole > Pétrole : Pas de tendance sur le marché du brut mardi midi.
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : Pas de tendance sur le marché du brut mardi midi.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aucune tendance ne se dessinait sur les marchés pétroliers mardi midi. Vers 13 heures, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord restait neutre (- 0,04%) à 112,1 dollars, le baril WTI américain gagnant 0,4% à 92,8 dollars.

Le cours du pétrole est soutenu par la statistique meilleure que prévu publiée hier outre-Atlantique : ainsi, l'indice d'activité manufacturière ISM de septembre est ressorti au-dessus de la barre des 50 points qui sépare la contraction (en dessous) de l'expansion (au-dessus) : à 51,5 points pour le mois de septembre, l'indice dépasse ainsi une prévision moyenne inférieure à 50.

En effet, l'appétit en pétrole de l'économie américaine est étroitement fonction de son dynamisme. Notons que les stocks de brut publiés la semaine dernière par l'Energy Information Agency (EIA) américaine avaient témoigné d'une contraction, à 365,2 millions de barils. Certes, le consensus table cette semaine sur une accumulation de l'ordre de l'ordre du million d'unités, mais cette prévision moyenne pourrait être remise en cause par l'indice ISM.

La force relative des cours du brut est également soutenue par la tension géopolitique persistante autour de l'Iran et de son programme nucléaire, que le Premier ministre israélien a mis en cause la semaine dernière devant les Nations unies.

Le sentiment est également un peu plus positif en Europe ces derniers jours. “D'après certains rapports apparus lundi, une demande d'aide espagnole sera officialisée d'ici le week-end prochain bien que Berlin a fait savoir que Madrid devait encore patienter', indique ce matin les courtiers de RTFX.

Le cas échéant, la BCE pourrait alors mettre en oeuvre le programme de rachats d'obligations souveraines qu'elle a annoncé le mois dernier, et qui est conditionné à l'adhésion de l'Etat concerné au Mécanisme européen de stabilité (MES).

Enfin chez Saxo Banque, on note prudemment que “la situation ne s'améliore que lentement et les investisseurs préfèrent jouer la prudence avant la publication des chiffres mensuels sur l'emploi américain, prévu ce vendredi.”

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...