Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Nette hausse du wti avant l'emploi américain
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.43 0.00 %
46.40Ouverture : 46.43+ Haut : 46.40+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 19Volume :

Pétrole wti : Nette hausse du wti avant l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures 10, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord progressait de 0,7% à 106,6 dollars, le baril WTI américain prenant 1,2% à 88,2 dollars.

Le cours du Brent a pratiquement retrouvé le même niveau que celui de la veille à la même heure. Toujours en retard sur ce niveau, le WTI se montre plus dynamique.

Rappelons en outre que l'écart entre le prix du WTI et du Brent est certes soutenu fondamentalement par l'épuisement des ressources pétrolières disponibles du mer du Nord, mais aussi par la 'prime de risque' géopolitique sur les approvisionnements de l'Europe. Durant tout le premier semestre et encore sporadiquement, la presse s'est faite l'écho de rumeurs d'action militaire d'Israël contre les capacités nucléaires supposément militaires dont l'Iran est en train de se doter. Or l'été n'est pas la pire saison pour passer à l'action, de surcroît avant le gros du processus électoral américain pour les présidentielles.

En outre, la persistance des combats en Syrie et l'incertitude politique quant à l'avenir du pays pèsent sur la perception du Moyen-Orient dans son ensemble, qui concentrait 48,1% des réserves prouvées de pétrole en 2011, selon le BP Statistical Yearbook.

Rappelons que la seconde région du monde par ses ressources en or noir est l'Amérique du Sud, avec 19,7% du total, dont le Venezuela (17,9%), désormais passé devant l'Arabie saoudite (16,1%) en tant que numéro 1 par ses réserves, selon la même source.

En outre, les opérateurs semblent plus optimistes qu'hier quant à la “reine des statistiques” américaines attendue cet après-midi. Le département du Travail fera état tout à l'heure du rapport sur l'emploi US au titre du mois de juillet.

'L'indicateur phare pour les marchés sera le taux de chômage. Même si son estimation n'est pas la plus fiable, il reste l'indicateur de référence de la Fed et justifiera en grande partie une nouvelle intervention de la banque centrale en septembre prochain', indique Aurel BGC.

Le consensus table sur environ 100.000 créations de postes et sur un taux de chômage stable à 8,1%. Mais chez UBS par exemple, la prévision formulée ce matin était de 115.000. Le cas échéant, il s'agirait d'une bonne nouvelle pour l'économie américaine et, partant, pour sa consommation de brut.

En outre, toujours du côté américain, la tempête tropicale Ernesto, actuellement au-dessus de la Barbade, dans l'Ouest des Caraïbes, s'affaiblit 'un peu', selon le National Hurricane Center. Mais elle pourrait se diriger maintenant vers le golfe du Mexique, là où se concentrent les plate-formes pétrolières.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI