Bourse > Pétrole > Pétrole : Mauvaises statistiques, le brut baisse toujours
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : Mauvaises statistiques, le brut baisse toujours

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le dérapage du brut se poursuivait jeudi midi sur les marchés pétroliers. Vers 13 heures, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord continuait de glisser de 0,6% à 107,5 dollars, le baril WTI américain perdant 0,9% à 91,2 dollars.

“Globalement, il semblerait que les investisseurs restent sceptiques sur le fait que les actions des banques centrales puissent booster l'économie. Pour preuve, le pétrole accuse le coup et le marché des changes montre une grande volatilité, sans réelle tendance”, soulignent ce matin les analystes de Saxo Banque.

En outre, les indices d'activités manufacturières parus cette nuit et ce matin restent négatifs. Cette nuit, on a appris que l'indice d'activité manufacturier PMI flash de la Chine calculé par HSBC pour septembre a légèrement remonté de 47,6 à 47,8 points. Mais pour le 11ème mois de suite, cet indice reste inférieur à la barre des 50 points, ce qui signale une contraction (et une expansion au-delà).

'La croissance de l'activité manufacturière chinoise ralentit toujours, mais le rythme de la décélération se stabilise', souligne Hongbin Qu, économiste de HSBC Asie. 'Les récentes mesures de soutien (décidées par l'Etat chinois) devraient produire leurs effets et mener à une modeste amélioration au 4ème trimestre', pronostique M. Qu.

Et ce matin, on a appris que l'indice PMI flash composite Markit de l'activité globale dans l'Eurozone se replie de 46,3 en août à 45,9 en septembre, signalant ainsi une contraction mensuelle du secteur privé pour la douzième fois au cours des 13 derniers mois. Le taux de repli atteint son plus haut niveau depuis juin 2009.

Or la demande de pétrole est étroitement liée à l'intensité de l'activité économique. Selon le BP Statistical Yearbook, la Chine a consommé l'an dernier 11,4% du pétrole au niveau mondial, ce qui la classe en 2ème position après les Etats-Unis (20,5%). Les 27 pays de l'Union européenne, eux, atteignaient ensemble un total de 15,9%.

Rappelons enfin que l'Arabie saoudite a rappelé récemment qu'elle estime que le prix soutenable du baril de Brent se situe aux environs de 100 dollars.

Enfin, même du côté américain, les dernières nouvelles ne sont pas bonnes pour la demande : la semaine passée, les stocks commerciaux de pétrole brut ont augmenté fortement, et bien plus que prévu, en bondissant de 359,1 à 367,6 millions de barils. Ils retrouvent ainsi leurs niveaux du début du mois d'août.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...