Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le wti tire le brent vers le haut mardi midi
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.57 -0.61 %
45.67Ouverture : 45.96+ Haut : 45.41+ Bas :
-0.22 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 7 450Volume :

Pétrole wti : Le wti tire le brent vers le haut mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Difficile de discerner un mouvement d'ensemble sur les marchés pétroliers ce mardi midi. Mais à la différence des baisses des semaines précédentes, la tendance qui semble prévaloir actuellement est celle d'une stabilisation. Ce midi, le cours du Brent de mer du Nord ne bougeait guère (- 0,06%) à 107 dollars, le WTI américain gagnant à l'inverse 0,5% à 91,3 dollars.

La tendance devrait être un peu plus animée aujourd'hui qu'hier pour le WTI, avec le retour des opérateurs américains au lendemain du Memorial Day, jour férié outre-Atlantique.

Ajoutons que par convention, le week-end prolongé du Memorial Day donne traditionnellement le coup d'envoi de la 'driving season', cette époque de l'année où se multiplient les départs en vacances - et en voiture - des Américains. En toute logique, la demande d'essence tend alors à augmenter progressivement.

De toute façon, selon les chiffres de l'Energy Information Agency (EIA), les réserves commerciales d'essence étaient déjà orientées à la baisse pour la 14ème semaine de suite, passant ainsi de 232,2 millions de barils début février à 201 millions la semaine passée. Soit un niveau plus bas que celui de fin mai 2011 (212,3 millions d'unités).

Si les réserves commerciales de pétrole brut, à 382,5 millions de barils, sont toujours perchées à leur plus haut niveau depuis 1990, elles pourraient baisser alors que l'oléoduc Seaway reliant Cushing à la côte du golfe du Mexique commence à fonctionner dans le sens Nord/Sud. Ce qui devrait permettre de désengorger le centre de stockage de Cushing, dans l'Oklahoma, qui est aussi le point de livraison des contrats sur WTI, en permettant à ce brut de s'écouler vers la côte où se concentrent les raffineries.

De plus, l'indice de confiance du consommateur US tel qu'il est mesuré par le Conference Board devrait, selon le consensus, s'avérer bien orienté : les analystes l'attendent à 69,5 points après 69,2 points en avril.

Enfin, après un point bas de deux mois vers 1,2495 dollar l'euro vendredi, le billet a pour l'instant cessé son mouvement d'appréciation contre une monnaie unique européenne en difficulté. La parité de changes est revenue à cette heure vers 1,2530 dollar. Exclusivement exprimé en dollars, le prix du baril tend à baisser lorsque la devise dans laquelle il est libellé s'apprécie, et inversement.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI