Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut toujours en panne vendredi midi
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
56.58 +0.32 %
56.39Ouverture : 56.87+ Haut : 56.37+ Bas :
+0.34 %Perf Ouverture : 57.90Clôture veille : 10 333Volume :

Pétrole wti : Le brut toujours en panne vendredi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le sentiment baissier dominait sur les marchés pétroliers vendredi midi. Vers 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance août cédait 0,7% à 113,4 dollars quand le WTI américain de même livraison perdait 1,2% à 94,1 dollars.

Les statistiques économiques mitigées publiées ces derniers jours aux Etats-Unis n'ont pas réussi à rassurer les investisseurs quant à la conjoncture du pays.

Certes, le sentiment vis-à-vis de la Grèce est meilleur à court terme, mais les nouveaux plans de rigueur nuiront à la croissance. Hors zone euro, l'économie britannique, autrement plus importante en taille, subit d'ailleurs le contrecoup de mesures de restrictions budgétaires.

D'autres grands pays de la zone euro ne sont pas non plus dans une situation financière enviable. S'ils en venaient à prendre des mesures restrictives plus prononcées, leur dynamisme et donc leur demande en pétrole serait également affectés.

On soulignera que la brusque remontée que connaît l'euro contre le dollar ce matin (+ 0,45% à 1,4279 après + 0,35% hier, où un point bas de 1,4074 avait été atteint) ne parvient pas à soutenir le prix du brut. Habituellement, toute dépréciation du dollar, unique devise de négoce du pétrole, provoque une hausse quasi-mécanique du prix du baril.

Enfin et bien que leur croissance forte ne soit pas remise en cause, le dynamisme des pays émergents, comme la Chine, continue tendanciellement de perdre de la vitesse.

Cependant chez BNP Paribas CIB, Harry Tchilinguirian ne verse pas dans le pessimisme : “l'économie globale est bien différente de ce qu'elle était début 2008”, écrit-il. Certes, le maintien du Brent à plus de 125 dollars a pesé sur la demande. Cependant, la forte baisse de la production libyenne peine à être remplacée par les autres membres de l'OPEP. Les capacités de production excédentaires de l'OPEP montrent leurs limites, ce qui devrait s'accentuer au fur et à mesure de l'année.

En conséquence, la prévision de prix moyen du WTI pour 2011 est relevée de 1 dollar à 103 dollars et celle du Brent de 4 dollars à 116 dollars. Pour 2012, ces chiffres sont respectivement de 117 dollars (+ 6 dollars) et de 126 dollars (+ 12 dollars).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...