Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut tente un modeste rebond vendredi midi
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.99 -0.35 %
49.10Ouverture : 49.10+ Haut : 48.96+ Bas :
-0.22 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 437Volume :

Pétrole wti : Le brut tente un modeste rebond vendredi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une vive dégringolade, puisque le sommet annuel du Brent se situe vers 128 dollars, le baril tentait une molle reprise ce vendredi. Vers 13 heures, le Brent de mer du Nord regagnait 1,1% à 90,1 dollars, le WTI le suivant de 0,7% à 78,8 dollars.

Il faut dire que la semaine aura été chargée en données macroéconomiques décevantes, de l'indice PMI chinois à l'abaissement de l'ordre du cinquième de ses prévisions de croissance américaines pour 2012 par la Fed en passant par les chiffres européens. Le mouvement de ce jour semble s'apparenter davantage à un rebond technique qu'à une reprise.

L'assombrissement ne donne d'ailleurs guère de signe de répit en Europe, où on a appris ce matin que l'indice Ifo du climat des affaires était ressorti à 105,3 ce mois-ci, contre 106,9 en mai. Les économistes n'attendaient qu'un repli à un petit peu moins de 106. 'L'Allemagne n'est pas immunisée contre la crise de la zone euro', constate un économiste de Natixis, qui salue néanmoins la bonne orientation de la distribution de détail, liée selon lui aux augmentations de salaires convenues entre le patronat et les syndicats.

La demande de pétrole étant fondalentalement fonction de l'intensité de l'activité économique alors que le niveau des stocks commerciaux est relativement élevé, le baril a donc été entraîné vers le bas.

“Le baril de brut à New-York (le WTI, ndlr) est passé pour la première fois depuis huit mois sous les 80 dollars dans un contexte inquiet et sous pression. En effet, le marché anticipe une baisse de la demande mondiale d'or noir, certains indicateurs macroéconomiques importants sortis hier le laissant présager”, commente d'ailleurs Saxo Bank.

“Les membres de l'OPEP vont certainement réduire leur quota de livraison de 20.000 barils par jour pour tenter de pallier à cet excès d'offre par rapport à une demande en baisse. De plus, une importante tempête tropicale est sur le point de se former dans le golfe du Mexique ce qui risque d'affecter le rythme de travail des nombreux puits de pétrole offshore présents”, ajoute cependant l'analyste.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI