Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut stable avant les stocks américains
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.25 +0.06 %
49.38Ouverture : 49.42+ Haut : 48.22+ Bas :
-0.26 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 85 257Volume :

Pétrole : Le brut stable avant les stocks américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aux environs de 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance août demeurait stable 119,3 dollars quand le WTI américain de même livraison cédait 0,4% à 99,5 dollars.

Si les craintes géopolitiques inspirées par les évènements du Moyen-Orient persistent et que le statu quo de l'OPEP pèse, le brut peine à trouver des arguments pour aller de l'avant.

D'abord, l'euro chute de 1% face au dollar, ce qui tend mécaniquement à peser sur le prix du baril. En effet, comme le baril ne s'échange qu'en dollars, toute appréciation de la devise tend à en faire baisser le prix, et inversement.

En effet, les craintes pesant sur l'avenir financier de la Grèce, où un énième plan de rigueur défavorable à la croissance devrait être discuté aujourd'hui, se sont ravivées. Les Européens ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur la marche à suivre, du moins pas encore.

En outre, le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'Energie, Nobuo Tanaka, a fait une déclaration à Washington D.C. ce matin. Déplorant de nouveau que les membres de l'OPEP n'aient pu se mettre d'accord sur une hausse de leurs quotas de production, il a indiqué que “les prix du brut ont en conséquence augmenté et continuent de menacer la reprise économique mondiale.”

Il espère que l'offre globale répondra au pic saisonnier de demande estival lié notamment aux départs en vacances pour ce qui est de l'essence. M. Tanaka souligne le rôle constructif joué par le ministre du Pétrole d'Arabie saoudite, qui a plaidé pour une hausse des quotas. Il répète que la perturbation de l'approvisionnement libyen et une conjoncture toujours fragile “impliquent que des mesures urgentes sont nécessaires pour contribuer à calmer le marché”.

Après avoir appelé les producteurs à fournir aux raffineurs du pétrole à prix compétitif, l'AIE se félicite des échos survenus après la réunion de l'OPEP et selon lesquels “certain producteurs prévoient de fournir davantage de pétrole”.

D'ici là, les stocks pétroliers que l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera cet après-midi seront suivis de près en tant qu'ils constituent un baromètre de la demande US. A cette heure, le consensus table sur une nouvelle baisse des stocks de bruts repassés sous les 369 millions de barils la semaine dernière. En revanche, les stocks d'essence sont attendus en hausse, malgré la driving season.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...