Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut se tasse toujours mardi midi
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.35 +1.09 %
45.67Ouverture : 46.48+ Haut : 45.41+ Bas :
+1.49 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 37 167Volume :

Pétrole wti : Le brut se tasse toujours mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le vif mouvement de recul des prix du brut enregistré en fin de semaine dernière se poursuivait encore ce mardi 8 mai. Vers 13 heures 10, le Brent de mer du Nord cédait encore 0,6% à 112,5 dollars, le WTI américain chutant plus lourdement encore de 1,1% à 96,9 dollars.

'L'activité plus réduite en Europe et la progression plus limitées de l'activité aux Etats-Unis et en Chine modifie les anticipations et se traduisent par un prix en baisse', commentait par ailleurs Natixis dans sa dernière édition d'Anticipations Hebdo en date d'hier soir.

Rappelons que le pétrole ne se négocie qu'en billets verts américains. Or ce dernier tend à se renforcer contre son principal concurrent, l'euro, face auquel il a touché les 1,3001 dollar l'euro ce matin.

En outre, le ministre saoudien du Pétrole multiplie les propos apaisants et rappelle que 'l'objectif de cours' du royaume pétrolier est un baril proche de 100 dollars, pas plus.

Ajoutons que le marché continue aussi de tirer les conséquences du niveau atteint par les stocks commerciaux de brut aux Etats-Unis : à près de 376 millions d'unités la semaine passée, ils ont atteint leur plus haut niveau depuis 1990, signe que le marché américain ne manque vraiment pas d'or noir. Et la tendance à l'accumulation ne devrait pas cesser : une nouvelle hausse de 1,5 million d'unités est attendue demain, lorsque l'Energy Information Agency (EIA) fera de nouveau le point sur la question.

Mais vendredi, Harry Tchilinguirian et Gareth Lewis-Davies, stratégistes sur les matières premières pour BNP Paribas CIB, en étaient toujours convaincus : 'le prix du pétrole est sans aucun doute appelé à augmenter en 2012. Toute la question est de savoir à quelle vitesse', indiquaient-ils alors. Les spécialistes tablent maintenant, au 4ème trimestre 2012, sur un prix de 113 dollars (+ 6 dollars par rapport à la prévision précédente), ainsi que sur 124 dollars pour le Brent (+ 5 dollars). Le facteur clé de cette hausse sera la faiblesse des capacités de production excédentaire de l'OPEP et la montée en puissance en puissance progressive de l'embargo sur le pétrole iranien.

Selon le dernier BP Statiscal Yearbook disponible, l'Iran produisait en 2010 quelque 4,25 millions de barils de pétrole/jour, ce qui classait alors le pays en 2ème position dans la région après l'Arabie saoudite, et en 4ème position au niveau mondial.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI